La FDJ rachète les logiciels de L'Addition pour alimenter sa stratégie de diversification

L'acquisition de l'éditeur de logiciels bordelais, spécialisé dans les solutions de gestion et de paiement pour l'hôtellerie et la restauration, s'inscrit pour la Française des Jeux dans le cadre du développement d'une activité de paiement et de services au sein des commerces de proximité.

Partager
La FDJ rachète les logiciels de L'Addition pour alimenter sa stratégie de diversification

La Française des Jeux a annoncé le 28 juillet le rachat de l'éditeur de logiciels français L'Addition, spécialisé dans les solutions de gestion, d'encaissement et de paiement pour les professionnels de l'hôtellerie et de la restauration. La société bordelaise, fondée en 2012, offre des fonctionnalités comptables et opérationnelles (prise de commande, envoi de bons en cuisine, click & collect, réservations en ligne…) accessibles depuis un iPad. L'Addition compte 10 000 clients et 70 collaborateurs à Paris et Bordeaux.

Cette opération s'inscrit dans la nouvelle stratégie de la FDJ, qui cherche à développer une activité de services dans les réseaux de buralistes et d'hôtels-cafés-restaurants (CHR). Dans ce cadre, l'entreprise ambitionne de "devenir le premier réseau d’encaissement et de paiement de proximité en France", indique un communiqué. La FDJ avait déjà procédé le 15 juillet au rachat d'Aleda, qui propose le même type de solutions dans l'univers des buralistes et des marchands de journaux.


les paiements, un axe de "rentabilité additionnelle" pour la FDJ

L'activité Paiements et Services fait partie de la nouvelle division "Diversification" qui regroupe les activités en développement, à côté des activités historiques de paris sportifs et de loterie du groupe. Elle profite notamment d'un gros contrat avec la Direction générale des Finances Publiques, qui permet depuis deux ans aux contribuables de régler leurs amendes, impôts et autres petites factures de service public dans les bureaux de tabac sur le terminal de paiement de la FDJ. Les autres champs couverts par la diversification sont l'international et le divertissement.

Ces activités de diversification ont enregistré un chiffre d’affaires de 34 millions d’euros au premier semestre 2022, en augmentation de 13% par rapport au semestre précédent. Du fait des investissements consentis pour les développer, leur marge contributive aux résultats du groupe est pour l'instant négative. Mais à terme, elles doivent générer une "rentabilité additionnelle" pour le groupe.

Les vaches à lait du groupe assurent toujours la bonne santé de l'ensemble. La FDJ a enregistré au premier semestre 2022 un chiffre d'affaires en hausse de 12,1% à 1,2 milliard d'euros, et un résultat net de 160 millions d'euros en croissance de 9,4% sur un an.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS