Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fermeture de STMicroelectronics à Rennes suspendue pendant 2 mois

Social
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Nicole Fontaine, ministre déléguée à l'Industrie, a demandé à la direction de STMicroelectronics, « de suspendre la décision d'arrêt » de son site rennais (Ille-et-Vilaine) pour deux mois, selon le quotidien Ouest France.

 

Ceci pour permettre d'examiner, avec l'expertise nécessaire, toutes les solutions alternatives à la fermeture du site breton du fabricant franco-italien de semi-conducteurs, qui compte près de 600 salariés (dont 428 en CDI).

 

Le groupe franco-italien STMicroelectronics, dont l'Etat français détient 16,3% du capital, avait confirmé début septembre l'arrêt de l'activité de cette usine pour la fin mars 2004 (voir nos « Quotidiens des Usines » du 10 juillet et du 3 septembre).

 

Le syndicat CFDT et les salariés, soutenus par la ville et la communauté d'agglomération de Rennes, souhaitent que le site, qui fabrique aujourd'hui des semi-conducteurs (puces) sur des plaques de silicium de six pouces, développe à l'avenir les Mems et des activités dans le secteur des composants pour l'industrie spatiale. La direction du groupe estime que le créneau des Mems représente à peine plus de 1 % du marché mondial des puces électroniques.

 

La direction du site n'a ni confirmé, ni infirmé les déclarations de la ministre déléguée à l'Industrie.

 

Stanislas du Guerny