Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Fevad dévoile la start-up lauréate du Challenge "Start-me Up", FACIL'iti

A l’occasion de la 3e édition consécutive des "Enjeux e-commerce", organisés ce 26 juin 2019, KPMG et la Fevad ont dévoilé le lauréat du Challenge "Start-me Up". C'est FACIL'iti, une solution d'accessibilité numérique qui adapte l'affichage d'un site web en fonction des besoins de confort visuel, moteur ou cognitif, qui a gagné ce prix.
mis à jour le 27 juin 2019 à 10H05
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Fevad dévoile la start-up lauréate du Challenge Start-me Up, FACIL'iti
La Fevad dévoile la start-up lauréate du Challenge "Start-me Up", FACIL'iti © Fevad

A l’occasion de la 3e édition consécutive des "Enjeux e-commerce", organisés ce 26 juin 2019, la Fevad a dévoilé la jeune pousse lauréate du Challenge "Start-me Up". C'est FACIL'iti qui a été récompensée pour sa solution d'accessibilité numérique innovante, qui adapte l'affichage d'un site web en fonction des besoins de confort visuel, moteur ou cognitif. Les cinq finalistes avaient pitché leurs solutions devant l’Advisory Board, composé de Nathalie Balla, co-présidente de La Redoute, Ilan Benhaim, cofondateur de veepee, ex-vente-privee.com, Thierry Petit, cofondateur de Showroomprive.com et d'Alexandre Viros, directeur Général de Oui.sncf. 

 

Créée en 2018, FACIL’iti est une solution d’accessibilité numérique (besoins visuels, moteurs, cognitifs, permanent ou temporaire) qui a pour objectif de rendre les sites plus inclusifs. Elle permet à un professionnel d'adapter l’affichage d’un site web en fonction des besoins personnels de l’internaute. Celui-ci crée son profil sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone et tous les sites équipés du module lui apparaissent adaptés selon son besoin. Pour le professionnel, qui doit simplement insérer un tag, l'offre FACIL’iti est proposée sous forme d’un abonnement mensuel. La solution est pertinente pour tous les secteurs, et des sites e-commerce (Kiabi, Clarins, Mr Bricolage et dans les jours qui viennent Cdiscount...), serviciels (Banque Populaire, EDF, MAIF...), institutionnels (Mairie de Toulouse, City of New York...) ou encore des sites d'organisations caritatives l'ont déjà adoptée. 

 

70 dossiers déposés

Les start-up étaient invitées à candidater jusqu’au 22 mai. "70 candidatures ont été déposées", a précisé Marc Lolivier, délégué général de la Fevad. Pour concourir, elles devaient remplir certaines conditions : ne pas avoir une activité purement financière, avoir moins de 5 ans d'existence au 1er janvier 2019, avoir un chiffre d’affaires positif (avec des clients en actif) et inférieur à 5 millions d’euros, avoir une origine européenne et exercer une activité en Europe et être détenue au moins à 50% par leurs fondateurs. En 2018, c’est la société toulousaine OneStock qui avait remporté le prix.

 

Les autres start-up finalistes

• Depuis 2017, AntVoice est une solution à disposition des e-commerçants et des marques pour les aider à recruter de vrais nouveaux clients au meilleur coût sur l’open web. Sa solution d’intelligence artificielle et de machine learning permet de prédire les actes d’achats des internautes, de trouver les emplacements publicitaires les plus performants, de piloter et d’optimiser les campagnes automatiquement. "Une marque peut toucher de futurs clients avant ses concurrents, avec la meilleure performance possible tout en faisant économiser du temps et de l’énergie à ses équipes marketing", explique la jeune pousse.

 

• Créée en 2017, Datakalab permet aux e-commerçants d’identifier les "magic moments" du parcours client en quantifiant les émotions et l’attention des utilisateurs pendant leur visite. La solution mêle le meilleur de l’analyse de l’image du web analytics grâce à un partenariat avec IBM. La technologie est basée sur l’IA qui analyse les expressions du visage/yeux de l’internaute via sa webcam, mais aussi son parcours de navigation web.

 

 TokyWoky crée et engage des communautés de marques pour plus de 150 e-commerçants dans le monde entier. Via une plateforme communautaire en marque blanche sur leur site, ces marques identifient leurs clients les plus passionnés et les transforment en ambassadeurs de la marque. L’activation de ces ambassadeurs permet de mieux convertir et fidéliser via un chat d’entraide, de créer des UGC (avis, vidéos, tutoriels...), de susciter des réactions sur les nouveaux produits, ou de mettre en œuvre des dispositifs de parrainage.

 

• Créée en 2015, Wishibam est une solution SaaS permettant aux centres commerciaux de devenir des acteurs majeurs du commerce omnicanal grâce à un écosystème modulaire basé sur du machine learning. La marketplace intelligente permet de digitaliser un magasin de 20 000 références en moins de 30 minutes, sans solliciter les équipes IT de la marque. Le smart CRM réconcilie les données clients (achats, préférences, parcours clients) physiques et en ligne pour monitorer des campagnes marketing ultra personnalisées sur tous les canaux (28% de taux de conversion). L’application de ship from store démocratise la gestion efficace des modes de livraison depuis les points de vente. 25 000 m2 de surface commerciale (The Village, le 1er centre omnicanal du monde) ont été digitalisés, générant ainsi un CA additionnel en magasin de +15%.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale