Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fintech Aston iTrade Finance lève 6 millions d’euros pour croître à l’international

Levée de fonds Aston iTrade Finance a levé 6 millions d’euros notamment auprès de Seventure Partner (Natixis) pour accélérer son développement à l’international. La fintech nancéienne qui a réalisé 978% de croissance sur quatre ans, compte cibler le marché allemand, un des plus importants en Europe dans son secteur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fintech Aston iTrade Finance lève 6 millions d’euros pour croître à l’international
La fintech Aston iTrade Finance lève 6 millions d’euros pour croître à l’international © Aston iTrade Finance

La fintech Aston iTrade Finance a annoncé début 2017 avoir levé 6 millions d’euros notamment auprès de la structure de capital investissement Seventure Partner (Natixis) en vue d’accélérer son développement à l’international. La start-up nancéienne positionnée sur le secteur pointu de l’optimisation du "poste clients", autrement dit des impayés des entreprises, réalise déjà 50% de son chiffre d’affaires à l’export. Elle compte désormais cibler le marché allemand, un des plus importants en Europe dans son secteur et va recruter cette année 10 personnes, essentiellement des profils de développeurs et de chefs de projet, pour accompagner sa croissance en France et à l’international.

 

"Ces fonds permettront d’amplifier notre développement commercial auprès de nos trois segments de clientèles, les entreprises, les assureurs crédits et les banques à la fois en France et à l’export, ainsi que d’accélérer l’avancée technologique de nos algorithmes", expose Amaury de la Lance, fondateur et CEO d’Aston iTrade Finance. En 2016, la fintech a géré 2 milliards d’euros de factures pour le compte de PME, ETI et grands groupes nationaux et étrangers. Un chiffre qui la rapproche du top 10 français des sociétés d’affacturage.

 

Trois leviers contre les impayés

Pour redonner des marges de manœuvre aux trésoreries, la société élue fintech de l’année 2015 a mis au point une plateforme permettant à ses clients d’actionner trois leviers contre les impayés : la réduction des délais de paiement, la couverture du risque d’impayés, ainsi que le financement du poste clients/fournisseurs par l’intermédiaire d’établissements bancaires ou de sociétés d’affacturage. "La digitalisation des processus nous permet désormais d’apporter l’ensemble de ces services en quelques clics", détaille Amaury de la Lance.

 

Créée en 2011, Aston iTrade Finance emploie 31 personnes. La start-up, fleuron du réseau Lorn’Tech, a vu son activité décoller de 978% sur quatre ans, mais ne communique pas son chiffre d’affaires.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.