Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fintech française Nickel affiche ses ambitions en Europe

La fintech française Nickel, propriété de BNP Paribas, vise 4 millions de clients en France à l'horizon 2024 et se déploie sur sept marchés européens. Seule l'Espagne est pour le moment concernée par un lancement dans les prochains mois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fintech française Nickel affiche ses ambitions en Europe
La fintech française Nickel affiche ses ambitions en Europe © Nickel

Nickel a présenté mardi 26 novembre 2019 son plan stratégique à l’horizon 2024. La société française, propriété de BNP Paribas, a annoncé poursuivre son développement sur le marché français et exporter son modèle dans 7 pays européens. Elle annonce dans ce cadre la création de 100 postes par an en France dans les domaines du marketing, du développement commercial, du service client et de l'IT, et la constitution d'équipes locales dans chaque pays.

 

Concrètement, la fintech espère séduire 4 millions de clients en France d’ici 5 ans – elle y revendique actuellement 1,5 million d'utilisateurs – via deux volets principaux : l'élargissement du réseau de distribution et l'amélioration de son offre. "Nickel est la 1ère néobanque et le 3ème réseau de distribution de services bancaires 5 ans après son lancement", explique le communiqué. La start-up espère ainsi atteindre 10 000 points de ventes en France, ce qui lui permettrait de devenir "le premier réseau de distribution de comptes bancaires en France en 2024", affirme la néobanque. Elle en compte pour le moment un peu plus de la moitié.

 

Des premiers tests avec le réseau Fenamix

En Europe, Nickel sera opérationnel en Espagne dès le premier semestre 2020 en partenariat avec le réseau Fenamix, qui regroupe 6500 points de vente indépendants et spécialisés dans les loteries et paris sportifs de l'Etat. Le lancement en Espagne débutera par une phase test à Valence au printemps. Nickel ne précise pas les six autres marchés concernés mais indique que le Portugal, la Belgique, l'Italie et l'Autriche sont à l’étude. "Dans chaque pays visé, Nickel privilégiera des partenariats avec des réseaux à fort maillage, comme celui des buralistes en France, et le lancement d'une offre avec un RIB local", précise la société.

 

Pour atteindre ses objectifs en France, Nickel peut compter sur le soutien de la Confédération des buralistes, son allié historique, qui lui permet l’accès au plus grand nombre sur l’ensemble du territoire. L’appui de BNP Paribas lui offre toutes les perspectives de développement depuis son rachat, en 2017, en matière notamment d'implantation en Europe. La société, rentable, précise néanmoins que ce plan de développement est auto-financé.

 

400 000 nouveaux comptes ont été ouverts en 2019. Le succès de Nickel repose sur une offre bancaire simplifiée : une carte, un compte, et un RIB en 5 minutes depuis un bureau de tabac, sans condition de ressources. La plate-forme propose une ouverture et un suivi de compte en temps réel, et une carte baptisée Nickel Chrome. L’ensemble de ses cartes sont désormais sans contact. "Nous voulons être le compte principal de nos clients", conclut Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée de Nickel.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media