Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fintech Rapyd lève 300 millions de dollars pour soutenir ses ambitions internationales

Levée de fonds Le Britannique Rapyd lève 300 millions de dollars pour sa plateforme de paiements unifiés destinée aux e-commerçants, disponible dans plus de 170 pays.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fintech Rapyd lève 300 millions de dollars pour soutenir ses ambitions internationales
La fintech Rapyd lève 300 millions de dollars pour soutenir ses ambitions internationales © Rapyd

La fintech britannique Rapyd a annoncé mercredi 13 janvier avoir bouclé un tour de table de 300 millions de dollars, mené par Coatue, et avec la participation de Spark Capital, Avid Ventures, FJ Labs et Latitude. Les investisseurs historiques General Catalyst, Oak FT, Tiger Global, Target Global, Durable Capital, Tal Capital et Entrée Capital remettent la main au pot et portent la valorisation de la fintech à plus de 450 millions de dollars.

Rapyd, qui dispose de bureaux à Londres et à Mountain View, en Californie, précise que ces fonds seront utilisés pour étoffer les équipes ingénierie et produits et "explorer les acquisitions à l'échelle mondiale en Amérique, en Asie-Pacifique et en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique", explique-t-elle dans un communiqué.

Plus de 900 moyens de paiement alternatifs
Rapyd a développé une plateforme de solutions de paiement tout-en-un, qui vise à simplifier la complexité de l'offre de méthodes de paiement locales. Disponible sur Web et mobile, l’outil permet l’acceptation de nombreux moyens de paiement comme les espèces, les virements bancaires, les portefeuilles électroniques (ou wallet), les cartes de débit locales. En tout, cette solution de paiements unifiés prend en charge plus de 900 moyens de paiement alternatifs dans plus de 170 pays et le règlement multidevise via un seul fichier pour 65 devises.

Son API s'intègre aux applications de flux de paiement des marchands. La solution de paiement peut être autonome ou coexister avec les systèmes de paiement locaux, tandis que la plateforme de portefeuille en marque blanche de Rapyd est livrée avec des fonctionnalités conçues pour la vente au détail. Rapyd fournit également des services de change en temps réel, des outils de vérification d'identité via la numérisation de documents et des services de lutte contre le blanchiment d'argent.

100 millions de revenus en 2019
La fintech prélève une commission sur les paiements et les transactions multidevises. Solution concurrente du néerlandais Ayden et des Américains PayPal et Stripe, et dopée comme l’ensemble du marché par le bond des ventes en ligne, Rapyd a enregistré 100 millions de dollars de revenus en 2020.

Elle opère, outre son marché domestique, en Thaïlande et Corée du Sud, au Mexique, au Brésil et en Inde. Elle a par ailleurs acquis le spécialiste des cartes de paiement Korta, et a noué des partenariats stratégiques avec Mastercard (dans le cadre de son programme Fintech Express) et InComm.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.