Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fintech Venmo (PayPal) au coeur d’une enquête pour ses pratiques de recouvrement

Vu ailleurs Le CFPB, agence américaine indépendante dédiée à la protection des consommateurs en matière financière, examine la manière dont Venmo traite ses clients en situation de recouvrement. L'application de paiement, propriété de PayPal depuis trois ans, est accusée de pratiques intimidantes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fintech Venmo (PayPal) au coeur d’une enquête pour ses pratiques de recouvrement
La fintech Venmo (PayPal) au coeur d’une enquête pour ses pratiques de recouvrement © Venmo

L’information, révélée par le Wall Street Journal le 5 février dernier, ne doit pas plaire à PayPal. Au cœur d’une enquête diligentée par le Consumer Finance Protection Bureau : la pépite Venmo, propriété du géant américain du paiement depuis 2018, et surtout ses pratiques en matière de "processus de transfert de fonds et de recouvrement non autorisés, ainsi que des questions connexes", selon le document consulté par le média économique américain et daté du 21 janvier.

Cette agence américaine indépendante veut précisément savoir comment Venmo agit avec ses utilisateurs. Pour rappel, Venmo est connue principalement pour son application de paiement mobile instantané. L’équivalent américain de Lydia – bien antérieur au service français car créé en 2009 – est mis en cause pour avoir cherché à récupérer des fonds auprès de ses utilisateurs alors que le principe même de l’application est le paiement instantané de compte à compte.

Près de 63 millions d'utilisateurs en 2021
Les transactions qui posent question se déroulent dans un cadre bien précis. Elles concernent les utilisateurs qui opèrent des virements mais qui ne disposent alors pas des fonds nécessaires sur leur compte bancaire. C’est la politique de recouvrement de créances menée par Venmo qui est au cœur de cette enquête : la fintech aurait menacé "d'envoyer des agents de recouvrement auprès d’utilisateurs en situation de débit, y compris quand ceux-ci ont été victimes d'escroqueries". Des pratiques qui se seraient accentuées durant la pandémie, poursuit le WSJ. 

Dans une réponse adressée à nos confrères de The Verge, PayPal explique travailler "de manière productive avec le CFPB pour fournir des informations, comme demandé, sur les pratiques et processus", et ajoute que Venmo "reste profondément attaché à ses obligations de conformité et que la société travaille en étroite collaboration avec les régulateurs du monde entier".

Selon Dan Schulman, cofondateur et dirigeant de PayPal, les revenus de Venmo devraient atteindre 900 millions de dollars en 2021. Cette enquête s’inscrit dans un contexte particulier. Venmo ne cesse d’ajouter de nouvelles fonctionnalités de gestion des finances, combinées à son offre de compte et de carte associée. L’application se tourne progressivement vers une offre de néobanque même si la fintech préfère le terme de portefeuille numérique. Elle pourrait atteindre 62,9 millions d'utilisateurs d'ici 2024, selon les estimations d'Insider Intelligence.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.