Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fondation Lemonade se lance dans l’assurance agricole basée sur la blockchain

Lancée par les fondateurs de l’assurtech américaine Lemonade, la fondation s’attaque au problème de l’indemnisation des risques climatiques pour les récoltes. Avec un modèle d’assurance paramétrique au fonctionnement nébuleux.
mis à jour le 23 mars 2022 à 17H52
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fondation Lemonade se lance dans l’assurance agricole basée sur la blockchain
La fondation Lemonade se lance dans l’assurance agricole basée sur la blockchain © Maud CORREA/Pixabay

La fondation de l'assurtech américaine Lemonade annonce ce mardi la création d'une initiative dans le domaine de l'assurance agricole. Premier projet de l'organisme à but non lucratif financé par les fondateurs de Lemonade, il s'agit d'une assurance récolte destinée aux agriculteurs "vulnérables" des pays en développement, notamment en Afrique.

Indemnisation en stablecoins
Cette assurance paramétrique (un modèle qui consiste à indemniser automatiquement en fonction de la réalisation de conditions prédéterminées, et non sur la base d'une déclaration de sinistre) à prix coûtant fonctionnera sur la blockchain Avalanche, grâce à des smart contracts qui se déclencheront en fonction des événements météo. Le système aura recours à des stablecoins (USDC et DAI, adossés au dollar) pour fonctionner, mais le paiement des primes et les indemnisations s'effectueront en monnaie locale.

Les contours du projet, baptisé Lemonade Crypto Climate Coalition, sont encore flous. On sait que la "coalition", qui rassemble la fondation Lemonade, Avalanche, Chainlink (une organisation qui alimente les smart contracts), DAOstack, Etherisc (applications d'assurance décentralisées), le réassureur Hannover Re, l'assurtech agricole kényane Pula, et Tomorrow.io (API météo), est constituée sous la forme d'une DAO (organisation autonome décentralisée) principalement financée par la fondation Lemonade.

Au-delà d'être la forme de gouvernance privilégiée par les acteurs de la blockchain, ses atouts ne sont pas clairs. En théorie, l'objectif est que n'importe quel investisseur en cryptomonnaie puisse financer le pool. Par ailleurs on ne connaît pas les montants maximum remboursables par l'assurance, ni les coûts pour les agriculteurs, qui varieront selon les cultures et les régions.

Des interrogations sur le modèle
L’assurance paramétrique basée sur la blockchain n’a pas encore fait ses preuves. En 2019, Axa mettait fin à son produit couvrant les retards de vols. Quant à l’assurance agricole, il s’agit d’une branche déficitaire, en France par exemple, encore plus malmenée ces dernières années du fait du changement climatique. Il n’est pas dit que la blockchain résolve ces problèmes.

Les fondateurs de Lemonade ont créé leur fondation, indépendante de l’assurtech, avant l’introduction en Bourse de la société. Malgré sa croissance, l’assureur américain spécialisé dans la multirisque habitation continue de perdre de l’argent. Le cours de son action à la Bourse de New York a dévissé de 85% depuis son plus haut en janvier 2021.

Mise à jour le 23/03/2022 : précisions apportées sur l'usage des stablecoins et de la monnaie locale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.