Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La France a envoyé 1547 demandes d'informations à Facebook au premier semestre

Facebook a publié pour la première fois un rapport semestriel des requêtes gouvernementales. La France pointe au sixième rang, loin derrière les Etats-Unis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La France a envoyé 1547 demandes d'informations à Facebook au premier semestre
La France a envoyé 1547 demandes d'informations à Facebook au premier semestre © Facebook

Opération transparence pour Facebook. Le réseau social a publié son premier rapport international des requêtes gouvernementales. Le géant met ses pas dans ceux de Google, qui se prête régulièrement à ce type d'exercice. Le scandale Prism, qui a entaché la réputation des géants d'Internet, n'est pas étranger à cette démarche.

Les etats-unis en tête

Le tableau publié par Facebook contient trois entrées : le nombre total de requêtes, le nombre d'utilisateurs et de comptes concernés et le pourcentage moyen d'acceptation de ces demandes. Avec 1 547 demandes d'informations, la France pointe au sixième rang, loin derrière les Etats-Unis, champion des requêtes avec 11 à 12 000 démarches de janvier à juin 2013. L'Inde, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie complètent le top 5. Notons qu'un tiers seulement des données réclamées par la France ont été transmises par Facebook. Le pourcentage atteint 79% pour les Etats-Unis.

de nombreux verrous, selon Facebook

Le réseau social dit avoir mis en place "une procédure très stricte pour gérer les demandes de données gouvernementales". "Elle place très haut la barre juridique à franchir pour que nous acceptions de fournir à un gouvernement des informations concernant nos utilisateurs. Nous examinons chaque demande avec le plus grand soin et nous exigeons une description détaillée des motifs juridiques et factuels sur lesquels est basée la demande. Nous refusons toute demande que nous estimons infondée sur le plan juridique ou formulée en des termes trop vagues" indique Colin Stretch, directeur juridique de Facebook.

publication chaque semestre

Ces demandes d'information entrent le plus souvent dans le cadre d'enquêtes officielles liées à des affaires criminelles. Dans la plupart de ces cas, ces démarches concernent des informations de base sur les abonnés, comme le nom et la durée de service. D’autres requêtes peuvent également porter sur des relevés d’adresses IP ou du contenu de compte.

Facebook compte publier régulièrement ce type de rapports, qui vise officiellement à "alimenter le débat sur les normes acceptables relatives aux demandes d’informations sur les utilisateurs dans le cadre d’enquêtes officielles".

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.