La France au cœur de la stratégie d’expansion du cloud de Salesforce

Le leader mondial des logiciels CRM dans le cloud, Salesforce, a choisi la France pour implanter son nouveau datacenter. Une façon de suivre sa forte croissance et de répondre à la question de sécurité des données très sensible en Europe.

Partager
La France au cœur de la stratégie d’expansion du cloud de Salesforce

La France est-elle en train de devenir la terre de prédilection pour l’accueil de nouveaux datacenters des leaders américains du cloud computing ? Après IBM, c’est le tour de Salesforce de décider de la création d’un centre de données dans l’Hexagone. Le projet a été annoncé par Marc Benioff, le patron de l’entreprise, à François Hollande lors de la rencontre du président de la République avec les géants américains du numérique, à San Francisco.

Pour le moment, les détails sur le montant d’investissement, la capacité et la localisation de ce datacenter restent inconnus. "Nous voulons ainsi suivre l’augmentation rapide de notre business en France et en Europe", confie Patrick Pelata, vice-président exécutif chez Salesforce.

Leader mondial du logiciel à la demande

L’entreprise, qui propose des services de gestion de la relation avec les clients, les partenaires et les employés dans le cloud jouit d’une croissance annuelle de 30% de ses revenus. "Et le trafic de données, généré par son activité, croit encore bien plus vite", relève Patrick Pelata. En 2013, le chiffre d’affaires devrait se monter à près de 4 milliards de dollars, ce qui fait de Salesforce le premier acteur des services de logiciels à la demande, avant SAP, Oracle ou IBM. Elle s’appuie aujourd’hui sur un réseau de cinq datacenters aux Etats-Unis, au Canada et au Japon. Son premier datacenter en Europe devrait ouvrir à Londres cette année puis suivra la France en 2015.

"Le choix de la France s’explique par la présence technique forte de Salesforce dans ce pays, présence qui provient des différentes acquisitions comme celles des sociétés Instranet et EntropySoft", commente Patrick Pelata. Le fait que Salesforce investisse dans deux datacenters en Europe reflète aussi un souci de l’entreprise de répondre aux préoccupations des clients européens en matière de sécurité de données. Une question devenue particulièrement sensible depuis les révélations fracassantes sur le programme américain de cyber espionnage, Prism.

Ridha Loukil

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS