Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La France des objets connectés : Centre-Val de Loire, peu de start-up faute d’incubateur

Grâce aux pôles de compétitivité Sciences et systèmes de l’énergie électrique (S2E2) et Durabilité de la ressource en eau associée aux milieux (Dream), des géants (ABB, EDF, Suez, Siemens, Vinci…) côtoient des pépites comme Neolux et DSA Technologies sur les smarts grids, l’environnement et l’agriculture connectée. Gemalto, Atos et STMicro ont récemment présenté une carte de paiement intelligente doté d’un écran alimenté par une microbatterie. Épaisseur du prototype : un millimètre. Mais sans incubateur dédié, les start-up se font plus rares. Autre handicap, l’absence de fonds de capital-risque. Candidates au label french tech, Tours et Orléans prévoient d’en lancer un de 20 millions d’euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.