Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"La France doit aller plus vite dans l'application du crédit d'impôt pour les éditeurs de jeux vidéo", plaide le Sell

A l’occasion de l’Interactive and Digital Entertainment Festival, qui se tient du 24 au 26 juin à Cannes, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell) a fait état de la production française sur le marché mondial du jeu vidéo. Si la France reste l’un des plus grands marchés européens, elle ne représente que 5% de la production mondiale en 2013. Eclairage avec David Seichel, président du Sell.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La France doit aller plus vite dans l'application du crédit d'impôt pour les éditeurs de jeux vidéo, plaide le Sell
"La France doit aller plus vite dans l'application du crédit d'impôt pour les éditeurs de jeux vidéo", plaide le Sell © ubisoft

L'Usine Digitale - Qu’est-ce qui explique selon vous la faible part de la production de jeux vidéo en France ?

David Neichel - Quelques entreprises françaises sont placées au top des éditeurs mondiaux (Ubisoft, ndlr), d’autres se font régulièrement remarquer. Mais il existe une grande distorsion de concurrence avec les autres pays qui assurent l’essentiel de la production. Dans l’industrie du jeu vidéo, il n’existe pas de marchés nationaux mais un marché mondial. Les studios français doivent être capables de proposer des produits qui marchent d’abord mondialement. L’une des pistes que nous explorons avec l’ensemble de la filière numérique française pour pallier ce manque de représentativité est la création d’un indice équivalent au Nasdaq américain (marché boursier des valeurs électroniques et technologiques, ndlr) à l’échelle européenne.

Quels sont les freins que rencontrent les acteurs français ?

Le principal écueil est l’accès au financement. Pour se développer, les petites entreprises françaises doivent notamment pouvoir attirer les investisseurs étrangers. Un cadre juridique et fiscal stabilisé et un accès facilité au financement, voilà ce qui aidera les petites entreprises du secteur. Nous avons beaucoup de talents en France, une offre de formation compétitive, mais les petites sociétés ont du mal à se développer.

Où en est la loi qui a mis en place le crédit d'impôt pour la création de jeux vidéo ?

Elle a été votée en décembre 2013 mais le crédit d’impôt n’est toujours pas mis en place faute de décrets d’application. Le gouvernement nous a assuré de son soutien, nous rencontrons d’ailleurs la nouvelle secrétaire d'Etat chargée du numérique prochainement. Avoir rendu le crédit d'impôt accessible à des projets de taille plus petite et avoir assoupli les critères d'obtention va dans le bon sens. En la matière, la Grande-Bretagne est allée beaucoup plus vite que la France : leur loi a été votée après la nôtre mais le crédit d’impôt y est déjà en place !

Propos recueillis par Elodie Vallerey, à Cannes

Répartition régionale des sociétés de création et de commercialisation du jeu vidéo en France (source : L'Essentiel du jeu vidéo # 2 - juin 2014)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media