Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La France du Numérique 2016 : Nouvelle-Aquitaine, commerce connecté, e-santé et edutainment

Bordeaux est historiquement connue comme l’une des places fortes du jeu vidéo français, grâce à des leaders comme Asobo, numéro un en France parmi les studios indépendants, qui emploie 90 salariés travaillant avec Disney, Pixar et Microsoft. Mais, cet été, trois autres des points forts ont été reconnus réseaux thématiques par la mission French Tech : l’e-santé, les transports connectés et le commerce connecté. Preuve du dynamisme d’un écosystème qui pèse déjà plus de 25 000 emplois dans la métropole bordelaise. Dans les mois à venir, l’accent sera mis sur le commerce connecté. Bordeaux peut se targuer d’avoir Cdiscount, leader français incontesté de l’e-commerce, qui pèse 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires et 16 millions de clients. Cette filiale du groupe Casino vient de créer Cdiscount Startup Booster, un programme d’amorçage. Dans l’e-santé, la capitale de la Nouvelle Aquitaine regorge aussi d’atouts. L’ex-Aquitaine concentre 50 % du chiffre d’affaires national de la filière et 50 % des emplois, soit plus de 1 000 personnes. Et son expertise s’élargit avec la grande région. Des liens se tissent entre les acteurs de son cluster TIC santé et Limoges, qui a décroché cet été le label french tech pour la Silver économie et les bâtiments intelligents et adaptés, rejoignant le réseau HealthTech. Dès novembre, des entreprises iront prospecter à Chicago. Limoges Métropole, qui pilote le label, compte créer un espace d’innovation collaborative puis lancer un appel à projets. Un accélérateur sera constitué pour doper la croissance des entreprises et préparer des levées de fonds. La région se place aussi dans les secteurs émergents comme les transports connectés. Bordeaux s’est fait remarquer en accueillant le Congrès mondial des transports intelligents en octobre?2015. La filière régionale a su capitaliser sur son expertise dans les systèmes embarqués, issue de l’aéronautique, mais aussi sur le big data. « Actuellement, nous avons environ 2 500 emplois en Aquitaine dans le secteur et autant seront créés d’ici à 2030 à l’échelle de la grande région », estime Florence Ghiron, la présidente du cluster Topos. Labellisés cet été « réseau thématique Edutainment » par la mission French Tech, Poitiers, Angoulême, La?Rochelle et Niort ont deux ans pour devenir un pôle de référence international de l’edutainment. Le jeu vidéo, l’image, le son, la réalité virtuelle et augmentée bouleversent le marché de l’apprentissage en proposant de nouvelles formes de contenus. L’écosystème se compose de donneurs d’ordres de l’éducation et du tourisme, de fintechs, de structures de recherche et d’entreprises de pointe dans les domaines de l’image, regroupées au pôle Image à Angoulême et au sein de la filière Imagétic à La?Rochelle. La grappe d’entreprises SPN a recensé en ex-Poitou-Charentes une cinquantaine de start-up en lien avec la thématique, notamment des producteurs de contenu ludo-pédagogique (Neotis, Studio Nyx), des éditeurs d’outils (Easy Driver, F-451, Neolibris) et des développeurs de dispositifs d’inter
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale