Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La France du numérique 2016 : Sensorwake réveille les sens

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

C’est à l’été 2016 que la société nantaise Sensorwake a démarré la livraison de son réveil olfactif. Imaginé en 2014 par Guillaume Rolland, un lycéen primé au Google Science Fair, le réveil n’a cessé d’évoluer. Sensorwake se propose d’accompagner en douceur le réveil via des odeurs associées à des émotions positives, incluses dans une capsule. Ce concept séduit puisque 2 000 réveils ont déjà été précommandés à l’été 2015, ce qui correspond à une levée de fonds de 200 000?euros. Cette année, la start-up (5 salariés et 2 associés) entend commercialiser près de 20 000 appareils à 99?euros pièce ainsi que 9 000 capsules, pour un chiffre d’affaires d’1?million d’euros. Elle est actuellement en quête de fonds.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

MICHEL NIZON (@MichelNizon)
13/10/2016 08h37 - MICHEL NIZON (@MichelNizon)

"2 000 réveils ont déjà été précommandés à l’été 2015, ce qui correspond à une levée de fonds de 200 000 euros." Je pense qu'il est très dangereux de confondre des précommandes ou une campagne de crowdfunding sur Kickstarter avec une levée de fonds. Les précommandes s'apparentent plus à un emprunt qu'il faut rembourser avec dans l'article des réveils. L'argent des investisseurs a d'autres obligations mais pas celle de devoir rembourser l'argent apporté.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale