La fréquence d’achat sur internet ne progresse plus en France

Selon une étude PWC, publiée ce mardi 12 novembre, le recrutement de nouveaux adeptes des achats en ligne est en berne en France.

Partager
La fréquence d’achat sur internet ne progresse plus en France

Le cabinet-conseil PWC a réalisé une étude portant sur 15 000 e-acheteurs dans 15 pays. En France, le nombre de e-acheteurs ainsi que la fréquence des achats ne progressent plus, selon cette étude.

En effet, seuls 5% des web-acheteurs français ont réalisé leur premier achat il y a moins d'un an, contre 21% en 2012.Lle pays aurait, selon PWC, "atteint un palier" en termes de croissance du e-commerce.

En termes de fréquence d'achat, la France se situe en queue de classement avec 17% des web-acheteurs qui pratiquent au moins une fois par semaine, contre 76% des Chinois, 40% des Britaniques et 36% des Allemands.

Cette étude souligne la percée des smartphones et tablettes partout dans le monde. Mais cette tendance est moins notable en France. 26% des web-acheteurs français passent par une tablette (41% dans le monde) et 25% par un smartphone (43%).

En France, comme en Europe, les achats en ligne concernent avant tout les livres, la musique, l'électronique et le prêt-à-porter.

Pwc Etude Web Acheteurs121113 by L'Usine Nouvelle

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS