Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La fronde contre l'article 13 de la loi de programmation militaire s'intensifie sur Twitter

Le projet de loi de programmation militaire a provoqué un séisme chez les professionnels du numérique... Les répliques se font sentir sur Twitter !
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La fronde contre l'article 13 de la loi de programmation militaire s'intensifie sur Twitter
La fronde contre l'article 13 de la loi de programmation militaire s'intensifie sur Twitter © Brnzwngs - Flickr - C.C.

Le front numérique est en ébullition. C'est l'article 13 de la loi de programmation militaire - qui va passer au Sénat en deuxième lecture - qui échauffe les esprits. Le texte, adopté en première lecture, prévoit en effet que plusieurs ministères auront la possibilité de demander, en temps réel, l'accès aux données de connexion (et de géolocalisation) et aux contenus de tout un chacun, au nom de larges finalités (de la criminalité, à la délinquance organisée en passant par la sécurité nationale). Cela devrait donc étendre encore davantage la possibilité d'accéder aux données des internautes en ne passant pas par la casse autorité judiciaire. Suffisant pour déclencher l'ire d'une grande partie des figures du web français.

A l'instar de Giuseppe de Martino, secrétaire général de Dailymotion, qui qualifie ce projet de loi de "Grand Frère à rendre jaloux Big Brother", dans une tribune sur Slate.fr. Quant à Gilles Babinet, le digital champion français, il affirme dans Les Echos : "Nous sommes à deux doigts de la dictature numérique".

Sur Twitter aussi, le commentaire de texte est acerbe.

L'idée d'un hashtag #stopart13 a même été lancée par le think tank Renaissance numérique.

Le CNNum, de son côté, "a pris connaissance de l’article 13 du projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019." Il en conclut "qu'il n’est pas opportun d’introduire sans large débat public préalable, une modification du dispositif créé par la loi de 2006 relative à la lutte contre le terrorisme, alors qu’elle étend les modalités d’accès aux données, leur nature et leurs finalités. " Sur Twitter, son avis est largement relayé.

La problématique a pris une ampleur telle que le sujet a été abordé lors des Rencontres de la compétitivité numérique qui se déroulent à Bercy, le 9 décembre.

Le grognement de la toile sera-t-il entendu ? Réponse mardi 10 décembre...

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale