Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La justice américaine valide la fusion des opérateurs télécoms T-Mobile et Sprint

La justice fédérale confirme la fusion de T-Mobile et Sprint, respectivement troisième et quatrième opérateurs télécoms américains. Les Etats ayant déposé un recours redoutent que cette consolidation du marché ne débouche sur une hausse des prix de la téléphonie mobile.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La justice américaine valide la fusion des opérateurs télécoms T-Mobile et Sprint
La justice américaine valide la fusion des opérateurs télécoms T-Mobile et Sprint © Wikimedia Commons / Chris Potter

C’est l’épilogue d’un feuilleton qui dure depuis six ans. Depuis 2014, le marché américain des télécoms s’achemine vers une consolidation. Et un juge fédéral a estimé mardi 11 février 2020 que les conditions étaient réunies pour une reprise du quatrième opérateur, Sprint, par le troisième, T-Mobile, filiale du groupe allemand Deutsche Telekom. Un revirement de situation, car c’est ce dernier qui suscitait toutes les convoitises il y a quelques années. Le nouvel ensemble devrait peser 26 milliards de dollars, une taille critique pour véritablement concurrencer les mastodontes que sont AT&T et Verizon.

 

Un recours avait été déposé par une dizaine de procureurs généraux issus d'autant d'Etats américains, qui estimaient qu’une telle fusion aurait pour conséquence une hausse des prix pour le consommateur. Le juge en charge du dossier, Victor Marrero, a estimé que "le projet n’est pas de nature à affaiblir la compétition" sur le marché de la téléphonie mobile… mais bien à "le renforcer dans certains secteurs"

 

Dish Network entre dans la course 

Des garanties ont été demandées à la nouvelle entité. Elle devra notamment héberger le réseau virtuel de Dish Network, en lui louant une partie du spectre de fréquences dont elle disposera. Le spécialiste de la télévision à péage Dish Network avait pour rappel envisagé un rachat de T-Mobile en 2014. La société, qui a réussi à acquérir quelques fréquences en vue du lancement d’un réseau 5G, nourrit toujours l’ambition de faire son entrée sur le marché des télécoms.

 

Les Etats ayant déposé le recours jugent que "l’entreprise sera tentée de revendre [ces fréquences] à prix d’or" du fait de cet accord avec le nouveau T-Mobile. Le jugement rendu semble, au contraire, se targuer d'avoir renforcé la légitimité de Dish Network en tant que "nouvel entrant". Le président de la Commission fédérale des communications (FCC) s’est félicité d’une décision de justice qui "contribuera à réduire la fracture numérique et à sécuriser la place des Etats-Unis vis-à-vis de la 5G".

 

Quant au procureur général de Californie, Xavier Becerra, qui a mené la coalition des Etats opposés à la fusion, il a déclaré dans un communiqué que leur combat "envoie un puissant message comme quoi [la puissance publique] sera toujours du côté de la concurrence et de l’innovation"

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media