Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La mine de données des profils Facebook au service des apps

De plus en plus, les mobinautes s’inscrivent sur une app avec leur identifiant Facebook. Une tendance qui permet au géant californien de proposer un précieux outil de notifications personnalisées aux développeurs d’apps.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La mine de données des profils Facebook au service des apps
La mine de données des profils Facebook au service des apps © Emmanuelle Delsol

Qui se souvient des principaux reproches faits à Facebook lors de son entrée en bourse au printemps 2012 ? Son incapacité à récupérer des revenus publicitaires et sa médiocrité sur le mobile… Non seulement, ils ne sont plus d’actualité, mais le Californien est en passe de devenir un des maîtres du marketing mobile. Pour preuve, par exemple, la nouvelle fonction qui permet à une app de relancer ses utilisateurs via des notifications personnalisées. Une personnalisation basée sur les données du Californien (quand l’utilisateur s’est inscrit avec son identifiant Facebook) croisées avec celles de l’app.

 

Notifier les utilisateurs pour les retenir plus longtemps


La firme de Mark Zuckerberg a évoqué cet outil à l’occasion de sa conférence annuelle F8 du printemps 2016, un an après le lancement de ses outils gratuits de mesure d’audience des apps, Facebook Analytics for Apps. En bêta publique depuis septembre, ces notifications personnalisées auraient déjà attiré l’attention de 10.000 entreprises, selon le Californien. La plus grande difficulté des développeurs n’est pas de pousser les mobinautes à télécharger leur app, mais bel et bien de les empêcher de la supprimer et surtout, de les pousser à l’utiliser. Or, d’après Facebook, le taux de rétention (de fidélité, en quelque sorte) d’un utilisateur augmenterait de 180% quand il accepte de recevoir des notifications. Gageons que si ces alertes sont, qui plus est, corrélées précisément à ses besoins et à ses habitudes, ce taux sera encore plus important.

 

A la croisée  des données de l’utilisateur et de celles de son profil

800 000 développeurs d’apps auraient déjà été séduits par Facebook Analytics for Apps. Ce dispositif exploite des données de base sur l’utilisateur comme le genre, la géolocalisation, mais aussi des informations sur son comportement telles que son taux d’utilisation de l’app, voire le moment où il a abandonné le processus d’achat. Mais la capacité de Facebook à analyser l’audience des apps provient surtout des nombreuses données des profils de ces mêmes mobinautes, dont il dispose, et qu’il croise à l’envi pour en extraire la substantifique moelle. Un outil de choix pour affiner l’envoi de notifications ciblées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale