Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Nasa fait appel à la start-up CropX pour automatiser et améliorer la gestion des champs

Collecter des données pour optimiser l'irrigation d'un champ, prévoir le rendement d'une culture ou limiter les engrais qui sont répandus. C'est l'objectif de la start-up CropX qui vient de nouer un partenariat avec la Nasa Harvest afin d'obtenir des informations plus précises grâces à des satellites d'observation de la Terre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Nasa fait appel à la start-up CropX pour automatiser et améliorer la gestion des champs
La Nasa fait appel à la start-up CropX pour automatiser et améliorer la gestion des champs © Ales Krivec / Unsplash

Nasa Harvest, le programme de sécurité alimentaire et d'agriculture de la Nasa, s'allie à la start-up israélienne CropX qui est spécialisée dans l'analyse des sols pour l'agriculture. Ce partenariat a été annoncé le jeudi 25 mars 2021 par les intéressés.

Un capteur à mette dans le sol
Le but est de fournir aux agriculteurs et industriels des données et autres informations importantes pour avoir une agriculture plus écologique et responsable qui préserve un maximum les ressources naturelles tout en améliorant les rendements des cultures. "La santé des sols et la gestion des nutriments sont à la base même des préoccupations en matière de sécurité alimentaire et d'agriculture durable – une compréhension précise de ce qui se passe réellement sous le sol est essentielle", affirme Nadav Liebermann, CTO de CropX.

CropX propose une solution pour optimiser et automatiser la gestion des fermes avec sa plateforme qui intègre les données à la fois au-dessus et en dessous du sol. La start-up collecte de nombreuses informations grâce à un capteur qu'il faut enfoncer dans le sol. Ces données sont transmises sur une plateforme cloud via une connectivité LoRaWan.  A la clé la promesse d'une optimisation des rendements en prenant en compte les enjeux environnementaux.

Des données satellitaires
Le partenariat avec Nasa Harvest va lui permettre d'avoir des données satellitaires supplémentaires, provenant des satellites d'observation de la Terre. "L'imagerie satellitaire fait depuis longtemps partie intégrante des algorithmes CropX, et notre partenariat avec Nasa Harvest nous fournira des informations agronomiques précieuses en connectant des données critiques à différentes profondeurs souterraines à partir d'un vaste réseau de satellites dans l'espace", explique Nadav Liebermann.

CropX teste et affine actuellement ses algorithmes dans une ferme de luzerne située en Arizona. Ce programme pilote d'une durée de 12 mois va permettre d'intégrer les données satellitaires de la Nasa, et celles d'autres agences partenaires. Le but est d'établir, sur la base de multiples cycles de croissance des cultures, des paramètres précis concernant l'estimation de l'utilisation de l'eau, les prévisions de rendement, la qualité du sol et l'utilisation des terres.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.