Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La néobanque pour les pros Qonto réalise une méga-levée pour poursuivre son internationalisation

Levée de fonds Avec un tour de table de 486 millions d'euros qui la valorise 4,4 milliards, Qonto ambitionne d'atteindre 1 million de clients et de quadrupler ses effectifs en 2025.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La néobanque pour les pros Qonto réalise une méga-levée pour poursuivre son internationalisation
Alexandre Prot et Steve Anavi, DG et président de Qonto. © Qonto

Qonto est désormais la scale-up française la mieux valorisée. La néobanque française pour les TPE-PME et les indépendants officialise ce mardi 11 janvier un tour de table de 486 millions d'euros en série D, mené par les fonds américains Tiger Global et TCV, qui porte sa valorisation à 4,4 milliards d'euros. C'est la plus grosse levée de fonds jamais réalisée par une fintech en France.

Huit autres nouveaux investisseurs ont participé (Alkeon, Eurazeo, KKR, Insight Partners, Exor Seeds, Guillaume Pousaz, Gaingels, Ashley Flucas), ainsi que les investisseurs historiques Valar, Alven, DST Global et Tencent. Une partie de cette levée de fonds, annoncée par Les Echos en novembre dernier, a été comptabilisée sur l'année 2021 par les observateurs du marché.

Investir 100 millions dans chaque pays
Fondée en 2017 par Steve Anavi et Alexandre Prot, Qonto propose sur abonnement des solutions de compte professionnel, de paiement, de comptabilité, de prêt en partenariat avec la fintech October, et de gestion de trésorerie. Elle revendique 220 000 clients et affirme doubler son chiffre d'affaires chaque année. D'après Les Echos, elle a enregistré un produit net bancaire de 19,8 millions d'euros et des pertes de 26,9 millions d'euros en 2020.

Avec ce nouveau financement, la société se donne pour objectif d'atteindre un million de clients en 2025 (dont 75% de prospects hors de France), en lançant de nouvelles fonctionnalités, de nouveaux partenariats pour offrir de nouveaux services, en poursuivant sa croissance sur de nouveaux marchés d'ici 2023, et en investissant plus de 100 millions d'euros dans chacun de ses marchés européens existants (Allemagne, Espagne et Italie) dans les deux prochaines années.

Elle étudiera par ailleurs "de potentielles acquisitions", et souhaite recruter 1500 nouveaux collaborateurs d'ici 2025, dont la moitié dans ses bureaux étrangers et notamment dans un nouveau "hub" de service client à Barcelone.

Les fintech pro, un marché très dynamique
Le marché des fintechs dédiées aux professionnels est particulièrement dynamique en France. En juillet dernier, Spendesk, une plateforme de gestion des dépenses et des paiements, a levé 100 millions d'euros. La start-up franco-belge Ibanfirst, qui a levé 200 millions d'euros en mai 2021 et se spécialise sur les transactions multidevises, compte de son côté recruter 150 personnes en 2022, dont 64 en France.

La start-up américaine Brex, qui cible le même marché que Spendesk, vient de son côté d'annoncer une nouvelle levée de 300 millions de dollars, à laquelle participe un des investisseurs de Qonto, TCV.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.