Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La Neptune Pine, la smartwatch qui peut faire de l'ombre à la Samsung Galaxy Gear

La start-up canadienne Neptune va pouvoir se lancer dans la production de sa montre connectée baptisée Neptune Pine. Lancée le 19 novembre, la campagne de financement participatif sur Kickstarter a atteint son objectif de 100 000 dollars en moins d'une journée. La dernière née des smartwatchs compte bien s'imposer sur ce nouveau marché et damé le pion à un Samsung fébrile.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La Neptune Pine, la smartwatch qui peut faire de l'ombre à la Samsung Galaxy Gear
La Neptune Pine, la smartwatch qui peut faire de l'ombre à la Samsung Galaxy Gear © Capture d'écran - Montage - Kickstarter/NeptunePine

La montre connectée est incontestablement l'objet le plus tendance issu de la wearable tech. Tous les étals font place nette pour accueillir l'appareil phare de 2014.

Le sud-coréen Samsung a pris de l'avance et a choisi de sortir sa Galaxy Gear à l'automne 2013, le but étant surtout de présenter son modèle avant l'hypothétique iWatch d'Apple, son principal concurrent.

Aujourd'hui, c'est un nouveau venu sur ce marché, déjà bouché, qui présente un modèle ambitieux de smartwatch. Neptune, une start-up canadienne s'est lancée dans la course aux montres connectées et a sollicité le soutien financier des internautes via Kickstarter, le 19 novembre.

L'objectif de récolter 100 000 dollars de cette campagne de crowdfunding a largement été dépassé. Le 21 novembre à 11h30 plus de 177 000 dollars avaient déjà été récoltés. Pourquoi un tel engouement ? Que promet cette nouvelle smartwatch ?

une montre intelligente au service de l'utilisateur

Comme n'importe quel smartphone, la Neptune Pine propose d'appeler, de recevoir des appels ou encore d'échanger des messages. Comme d'autres montres connectées, elle fonctionne sous Android 4.1 JellyBean et dispose d'une caméra dorsale de 5 mégapixels avec flash et d'une caméra VGA frontale. Mais la smartwatch ne s'arrête pas là, elle peut embarquer une micro-sim, ce qui la rend indépendante de tout smartphone.

Equipée de la 3G et du Wifi, la montre intelligente permet d'être constamment connectée. Pour les sportifs, un podomètre, une boussole et un cardio-fréquencemètre devraient les assister dans leurs séances d'entraînement. Les amateurs de sensations fortes pourront détacher l'écran de leur montre et utiliser sa fonction caméra comme une Go Pro, accroché à un casque de vélo par exemple.

Avec ses fonctionnalités multiples et son indépendance vis-à-vis des smartphones, la Neptune Pine peut faire la différence. Et ses usages ne peuvent que se développer : son  API ouverte permet aux développeurs de proposer toutes les applications qui jailliront de leur imagination... Comme sur la Pebble, montre également née sur Kickstarter en mai 2012. Si elle s'est écoulée à plus de 400 000 exemplaires, difficile de parler d'un succès. Non aboutie, dotée d'un écran minimaliste en noir et blanc et sans micro-sim intégrée, ce premier modèle de smartwatch n'a pas réussi à s'imposer sur tous les poignets.

Un autre challenger est dans les starting-block : la Toq de Qualcomm. Son écran couleur Mirasol, qui tire son affichage de la lumière ambiante et son autonomie annoncée de plusieurs jours (jusqu'à 5 jours, selon Qualcomm) séduisent... mais la Toq sera elle aussi dépendante d'une connexion à un smartphone, contrairement à la Neptune Pine.

Avant elles, une autre smartwatch avait fait une sortie en fanfare : la Galaxy Gear de Samsung. Le succès espéré n'est pas au rendez-vous, le sud-coréen réfute tout échec mais sa montre connectée peine manifestement à s'imposer.

la Galaxy Gear à la peine

A l'approche des fêtes de Noël, Samsung veut voir des Galaxy Gear sous les sapins. Le fabricant sud-coréen certifie avoir vendu 800 000 Galaxy Gear, répondant ainsi au quotidien national Business Korea qui avançait des mauvais chiffres de ventes, en l'occurence pas plus de 50 000 appareils écoulés.

Les débuts difficiles de la montre intelligente de Samsung peuvent notamment s'expliquer par son API fermé et ainsi le pauvre choix d'applications dédiées. Seules 70 applications sont accessibles.

Finalement, la smartwatch canadienne pourrait être la première à véritablement s'imposer. Sa sortie est prévue début 2014, son prix oscille entre 229 et 309 dollars.

Présentation de la Neptune Pine

Wassinia Zirar

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale