Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La NFL et Amazon Web Services s'associent pour prévenir les commotions cérébrales des joueurs

Face à la recrudescence de commotions cérébrales, la Ligue nationale de football américain (NFL) a décidé de faire appel à Amazon. Ce partenariat vise à créer une plate-forme, baptisée "The Digital Athlete", pour améliorer la sécurité des joueurs professionnels ainsi que prédire les blessures.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La NFL et Amazon Web Services s'associent pour prévenir les commotions cérébrales des joueurs
La NFL et Amazon Web Services s'associent pour prévenir les commotions cérébrales des joueurs © Pixabay/Torcasiojohn

Selon une étude publiée en 2017 dans la revue Journal of the American Medical Association (JAMA), 110 joueurs décédés de la Ligue nationale de football américain (NLF) sur 111 étaient atteints d'encéphalopathie traumatique chronique (ETC), une dégénérescence cérébrale liée à des chocs répétés à la tête. Pour tenter d'endiguer ce phénomène, la NFL a fait appel à Amazon Web Services (AWS). Ce partenariat a été annoncé publiquement lors de l'événement AWS re: invent, le 5 décembre 2019 à Las Vegas (Nevada).

 

Une plate-forme de simulation

Une plate-forme logicielle, baptisée "The Digital Athlete", servira à simuler des scénarios de jeu sans mettre en danger les joueurs réels. Il associera les technologies d'IA d'Amazon, d'apprentissage automatique et de vision par ordinateur aux nombreuses données détenues par la NLF. En effet, l'association possède de nombreuses informations sur ses joueurs et comptabilise des milliers de vidéos de match mais ne possède pas l'expertise nécessaire pour les exploiter. C'est là qu'AWS entre en jeu en mettant à profit ses outils.

 

Jeff Crandall, président du comité d'ingénierie de la NLF, espère que ce partenariat permettra deux avancées. Tout d'abord, il s'agira de comprendre d'où viennent ces blessures en analysant ce qui se passe précisément sur le terrain. Puis les résultats devraient permettre de revoir l'ergonomie des casques. Les constructeurs pourront ainsi modifier leur fabrication pour qu'ils protègent mieux la tête des joueurs professionnels. Les règles du jeu pourraient être également modifiées pour le sport soit moins violent. Sur le long terme, cette plate-forme devrait permettre d'aller encore plus loin pour prédire la survenance d'une blessure et donc l'éviter.

 

Une technologie applicable largement 

Au-delà du football, ce type de technologie prédictive peut être applicable à d'autres sports à l'avenir. Une des ambitions de la "Sport Tech" est justement de mieux comprendre les blessures pour en réduire le nombre. Par exemple, au rugby, les joueurs du Top 14 portent tous un GPS – associé à d'autres types de capteurs tels que le gyroscope et l'accéléromètre – dans le dos. Ce type de dispositif permet d'étudier la charge d'entraînement, les contraintes du sport de haut niveau et leurs liens avec la blessure. Les analystes recoupent de nombreuses données médicales pour savoir précisément quand une blessure se profile.

 

En octobre 2019, le Centre hospitalier universitaire de Toulouse et l'entreprise japonaise Canon se sont associés pour prévoir la date de reprise d'un rugbyman souffrant et prévenir la blessure. Les scientifiques utiliseront un échographe de dernière génération doté d'un élastographe de pointe dont le centre médical du Stade Toulousain a été équipé il y a quelques années par leur partenaire, Canon medical systems. Le but est de mesurer l'élasticité du muscle de la jambe touché chez un joueur à plusieurs moments jusqu'à la guérison complète en comparant les résultats au même muscle sain de l'autre jambe. Ainsi une mesure objective permettra de déduire un seuil de dureté du muscle garantissant une reprise de l'activité sans rechute.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media