Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La pénurie de puces pourrait affecter la production de cartes bancaires

Vu ailleurs Bientôt une pénurie de cartes bancaires ? C'est ce que craint la Smart Payment Association, spécialiste du paiement par cartes et mobiles. L'organisme alerte  que la crise de semi-conducteurs pourrait atteindre le secteur et toucher la production de cartes bancaires dotées d'une puce. L'association appelle à une répartition plus équitable des semi-conducteurs entre les différentes industries.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La pénurie de puces pourrait affecter la production de cartes bancaires
La pénurie de puces pourrait affecter la production de cartes bancaires © Groupe Gisi ETAI

La pénurie de puces électroniques qui paralyse depuis plusieurs semaines les constructeurs automobiles et les géants de l’informatique pourrait toucher de nouveaux secteurs. Selon la Smart Payment Association (SPA), organisme spécialisé dans les paiements par cartes et mobiles, cette pénurie a désormais atteint la production de cartes bancaires. L’association a publié une note sur son site ce 21 juin, appelant les instances gouvernementales et les acteurs du secteur bancaire à prendre des mesures dans l’intérêt des consommateurs.

Près de 90 % des paiements de consommation sont effectués à l’aide de cartes bancaires, indique l’association. La grande majorité de cartes bancaires contiennent une puce afin de stocker les données et permettant de finaliser les transactions. Ces cartes dites intelligentes répondent au standard EMV (Europay, Mastercard et VISA) et sont utilisées dans le monde entier pour les transactions avec ou sans contact.

trois milliards de cartes bancaires
Dotées d’une date de péremption, chaque année plus de trois milliards de cartes bancaires sont émises à travers le monde pour remplacer les cartes périmées, perdues ou pour fournir de nouveaux clients. Problème, la crise de puces ralentit fortement la production de ces nouvelles cartes. "Si la situation ne s’améliore pas, il va manquer des millions de cartes et cela aura un impact direct sur les consommateurs du monde entier", a expliqué Jacques Doucerain, le président de SPA à ZDNet. "Sans carte, impossible de payer en magasin, en ligne ou de retirer de l’argent", a-t-il rappelé insistant sur l’importance de trouver une solution rapidement.

Selon la SPA, les fabricants de cartes de paiement à puce risquent de se retrouver dans l’incapacité de répondre à la demande dès le second semestre de 2021. Si aucune mesure n’est prise, "la SPA s’attend à ce que la pénurie de cartes bancaire soit beaucoup plus importante en 2022", a détaillé Jacques Doucerain.

Une pénurie qui pourrait durer
Alors que les fondeurs à l’image de TSMC et Foxconn prévoient une prolongation de la pénurie, la reprise de la pandémie en Asie confirme les inquiétudes. La SPA a, de son côté, lancé un appel pour prioriser la production de puces destinées aux cartes bancaires. L’organisme a également entrepris des actions auprès des banques centrales et des organismes gouvernementaux afin d’exiger une répartition plus équitable des semi-conducteurs entre les industries.

"Les fabricants de cartes de paiement regroupés au sein de la SPA s’engagent à fournir tous les efforts nécessaires pour minimiser les perturbations dans la livraison des cartes", a conclu la Smart Payment Association sur son site web.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.