Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La pénurie de semi-conducteurs pourrait durer encore plusieurs années, selon le patron d'Intel

Vu ailleurs La pénurie mondiale de puces pourrait avoir des effets encore pour de nombreuses années. C'est en tout cas ce que pense le patron d'Intel Pat Gelsinger. Malgré les efforts des industriels, la crise des semi-conducteurs risque de perdurer.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La pénurie de semi-conducteurs pourrait durer encore plusieurs années, selon le patron d'Intel
La pénurie de semi-conducteurs pourrait durer encore plusieurs années, selon le patron d'Intel © Intel (Glassdor)

Alors qu'elle paralyse déjà de nombreuses industries, la pénurie mondiale de semi-conducteurs pourrait s'installer dans le temps. Il pourrait falloir plusieurs années pour résoudre cette crise mondiale, selon Pat Gelsinger, le PDG d'Intel qui s'est exprimé ce lundi 31 mai à l'occasion du salon Cumputex à Taipei, comme le rapporte Reuters.

Une pénurie qui dure 
Le télétravail et l'enseignement à distance pendant la pandémie de Covid-19 ont conduit à un "cycle de croissance explosif des semi-conducteurs" qui a mis à rude épreuve les chaînes d'approvisionnement mondiales, a expliqué Pat Gelsinger.

Le PDG estime ainsi que cette crise mettra des années avant de se résorber, et ce, même si "l'industrie a pris des mesures pour faire face aux contraintes à court terme". Un constat plutôt pessimiste qui rejoint celui du fabricant taïwanais TSMC, qui estime que la pénurie pourrait se prolonger jusqu'en 2022.

De nouvelles fonderies 
La société souhaite donc renforcer sa capacité de production pour fournir les Etats-Unis et l'Europe. Intel a annoncé en mars dernier un plan de 20 milliards de dollars pour construire deux nouvelles usines dans l'Arizona. La production dans ces nouvelles fonderies devrait démarrer dans les six à neuf mois et répondre aux pénuries dans les usines automobiles américaines, a expliqué le PDG au Washington Post dans une interview en avril dernier.


La société prévoit par la suite de "s'étendre à d'autres sites aux États-Unis et en Europe, afin de garantir une chaîne d'approvisionnement en semi-conducteurs durable et sûre pour le monde", a ajouté Pat Gelsinger, sans fournir plus de détails. De manière générale, les projets de fonderies se multiplient pour répondre à la demande. Les États-Unis pourraient accélérer la création de nouvelles fonderies avec un investissement massif de 52 milliards de dollars. Et l'Union européenne réfléchit à un plan pour renforcer ses capacités de production.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.