Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La pépite française Sigfox va connecter des millions d'alarmes en Espagne

Le réseau bas débit de Sigfox en Espagne sera utilisé par Securitas direct pour connecter des millions de dispositifs de sécurité.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La pépite française Sigfox va connecter des millions d'alarmes en Espagne
La pépite française Sigfox va connecter des millions d'alarmes en Espagne © Erwan Masson

Après avoir annoncé le déploiement de son réseau en Espagne en février dernier en scellant un partenariat avec Abertis (l'équivalent de TDF, anciennement TéléDiffusion de France), Sigfox passe à l'étape suivante : la signature de clients. Ce sont des millions d'objets connectés qui utiliseront le réseau bas débit de Sigfox dans les prochains mois outre Pyrénées.

déploiement à grande échelle

La start-up française et son partenaire local (qui a déployé la technologie Sigfox sur ses 1500 tours de communication en un peu plus de six mois) lancent un projet ambitieux avec Securitas Direct, leader de la télésurveillance en Espagne. L'entreprise va connecter les millions d'objets de surveillance installés chez ses clients, particuliers et professionnels (des détecteurs de présence ou de fumée, alarmes d'intrusion, etc.) via le réseau cellulaire dédié à l'internet des objets inventé par la pépite toulousaine.

Securitas explique avoir choisi Sigfox pour des questions de coûts et de gestion de l'énergie. La solution viendra en complément des modes de communication actuels (2G/3G) et permettra de palier d'éventuels pannes des réseaux classiques. Elle permet d'envoyer de courts messages et de simples commandes, un mode de communication parfaitement adapté à l'Internet des objets. Securitas mettra progressivement à jour le logiciel de ses équipements pour les rendre compatibles avec le réseau cellulaire Sigfox.

Top 10 des opérateurs de l'internet des objets

Avec ce contrat, qui rapportera plusieurs millions d'euros via les abonnements chaque année, la jeune pousse française franchit une nouvelle étape de son développement. Elle pourrait rapidement intégrer le top 10 mondial des opérateurs du M2M et de l'Internet des objets.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale