La pépite Iumtek scrute les microparticules au laser grâce à ses analyseurs chimiques

La deep tech francilienne Iumtek a développé une technologie d'analyse par laser pour détecter puis quantifier des microparticules. Cette technologie, développée à partir de brevets du CEA, pourrait intéresser les industriels en quête de méthodes de qualification autonomes et en temps réel.

Partager
La pépite Iumtek scrute les microparticules au laser grâce à ses analyseurs chimiques

Parfois, le transfert prend du temps. Créée fin 2017 à partir de brevets du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Iumtek veut démocratiser pour l’industrie une technologie présente depuis plusieurs décennies dans les labos : la spectroscopie de plasma induit par laser (Libs, selon l’acronyme anglais).

Créer des instruments de mesure
"Cette techno repose sur un principe d’identification des éléments atomiques, explique Ronald Berger-Lefébure, le fondateur et président de la start-up. Elle mobilise un faisceau laser pour provoquer un plasma de la matière à analyser, et en interprète ensuite l’émission d’énergie photonique, la lumière renvoyée." De quoi réaliser "des instruments de mesure multi-élémentaires, en temps réel et in situ", c’est-à-dire capables d’analyser toutes sortes de matériaux sans préparation préalable pour en spécifier la nature et la concentration, ajoute l’entrepreneur.

Cette solution pourrait intéresser les industriels en quête de méthodes de qualification autonomes et en temps réel, ou venir améliorer les programmes de détection des pollutions atmosphériques aux métaux lourds.

Pour développer les briques mécaniques et logicielles nécessaires à la démocratisation du Libs, Iumtek est hébergée chez Accelair, l’accélérateur de start-up d’Air liquide, aux Loges-en-Josas, dans les Yvelines. La pépite commercialise depuis 2018 un instrument qui analyse tous types de matériaux pour les procédés industriels. Et vise désormais des appareils plus précis et spécifiques.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS