Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Wandercraft lève 40 millions d'euros pour lancer son exosquelette à usage domestique

Levée de fonds Wandercraft, à l'origine d'un exosquelette de marche auto-équilibré, boucle une série C de 40 millions d'euros. Grâce à ces fonds, l'entreprise souhaite accélérer le lancement d'un nouvel exosquelette destiné à l'usage en ville et à domicile pour les patients ayant une déficience partielle ou totale de la marche. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Wandercraft lève 40 millions d'euros pour lancer son exosquelette à usage domestique
Wandercraft lève 40 millions d'euros pour lancer son exosquelette à usage domestique © Wandercraft

La start-up Wandercraft, spécialisée dans la robotique dynamique de marche, lève 40 millions d'euros auprès du fonds américain Quadrant Management et de Bpifrance. MACSF, Malakoff Humanis, AG2R La Mondiale, et les fonds Mutuelles Impact et Sofiouest y ont également participé, ainsi que les investisseurs existants, XAnge, Eurazeo, Cemag Invest et LBO France. 

Un exosquelette "grand public"
Grâce à ces fonds, l'entreprise souhaite accélérer le lancement d'un exosquelette destiné à l'usage en ville et à domicile par les personnes ayant une déficience partielle ou totale de la marche. Ils serviront également à accélérer le déploiement de l'exosquelette historique de Wandercraft "Atalante", en particulier aux Etats-Unis

Atalante est aujourd'hui utilisé par un grand nombre d'établissements de santé, tels que le groupe hospitalier Henri Mondor, les hôpitaux Rothschild à Paris et Raymond-Poincaré à Garches dans les Hauts-de-Seine – qui font partie de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) – ainsi que de la clinique des Trois Soleils située à Boissise-le-Roi en Seine-et-Marne. L'exosquelette est dédié à la prise en charge des blessés médullaires (tétraplégie et paraplégie), des personnes atteintes de sclérose en plaques, des neuropathiques ou myopathies de l'adulte... 

Soulager le travail du personnel médical
Wandercraft a été fondée par Nicolas Simon, Alexandre Boulanger et Matthieu Masselin, tous issus de la même promotion de l'Ecole polytechnique. Après plusieurs années de développement, elle a commercialisé en 2019 Atalante, son exosquelette de marche "auto-équilibré" mains libres et sans béquilles. Couplé à des systèmes d'apprentissage automatique, il permet d'assister les personnes pour le réapprentissage de la marche tout en soulageant le travail du personnel médical. Car les affections du système nerveux exigent des séances intensives de rééducation.

C'est l'hôpital de La Musse de la fondation de La Renaissance Sanitaire situé à Paris qui a reçu en novembre 2019 le premier exemplaire de série Atalante. La start-up a annoncé son lancement aux Etats-Unis en octobre 2020, pays dans lequel elle avait déjà tissé de nombreux partenariats (Le California Institute of Technology, l'université du Michigan).

La commercialisation d'un exosquelette destiné au grand public semble plus difficile à atteindre pour de multiples raisons, dont le business model. Sur ce point, Wandercraft compte sur les complémentaires santé MACSF, Malakoff Humanis, AG2R La Mondiale qui s'engagent à "accompagner le développement des usages et le déploiement de Wandercraft auprès de leurs communautés d'assurés et de professions médicales", peut-on lire dans le communiqué. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.