Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La perruque intelligente de Sony pour cacher que vous êtes connectés

Après les lunettes, les montres ou les vêtements connectés intelligents, le japonais Sony a choisi l'originalité en développant une "smart wig", une "perruque" connectée à internet capable de récolter des informations sur l'utilisateur et lui en fournir en toute discrétion.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La perruque intelligente de Sony pour cacher que vous êtes connectés
La perruque intelligente de Sony pour cacher que vous êtes connectés © Jami3.org - Flickr - c.c.

Dans la même veine que les lunettes de réalité augmentée Google Glass, un dispositif original pourrait bien faire son apparition sur le marché en croissance de l'internet des objets dans les mois à venir.

Comme le révèle Bloomberg, le géant japonais de l'électronique Sony a déposé un brevet auprès de l'office américain compétent (USPTO) en mai dernier pour un "dispositif informatique comprenant une perruque, au moins un capteur capable de fournir des données, un processeur et une interface de communication capable de partager les données avec un appareil tiers".

dans la tendance du "quantified self"

Trois prototypes de cette "perruque" intelligente et connectée, désormais dénommée "smart wig" par la communauté high-tech, ont été développés depuis mai, a confirmé un porte-parole de Sony à Bloomberg le 27 novembre.

Une "smart wig" avec pointeur laser et contrôle de l'affichage des slides d'une présentation professionnelle ; une "smart wig" de navigation, avec un GPS et des vibreurs positionnés en différents points de la tête pour indiquer la direction à l'utilisateur ; et une "smart wig" de perception, dans la tendance du "quantified self", avec des capteurs intégrés pour mesurer la pression artérielle ou la température du corps et les afficher sur un second écran (smartphone, tablette...).

L'ajout d'un appareil photo numérique au dispositif intégré à la "perruque" est également prévu par le brevet.

Allier le naturel à la praticité

La "perruque" pourra être fabriquée à partir de "cheveux humains, du crin de cheval, des poils de yacks ou de buffles, de laine, de plumes ou de n'importe quel matériau synthétique", décrit le brevet.

L'avantage du "e-postiche", selon ses inventeurs de Sony Hiroaki Tobita et Takuya Kuzi, serait d'allier "le naturel à la praticité". En camouflant la technologie dans une fausse chevelure, Sony a donc opté pour une innovation à contre-courant des lunettes Google Glass, plus tape-à-l'oeil.

"La commercialisation ou non de cette technologie n'a pas encore été actée", a assuré le porte-parole de Sony.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale