Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La plate-forme chinoise de VTC Caocao débarque à Paris

Le service chinois de VTC Caocao, filiale du constructeur automobile Geely, débute son déploiement à l'international en démarrant une phase de test à Paris intra-muros. La plate-forme joue l'argument écologique en ne déployant que des véhicules électriques mais devra sûrement se montrer ingénieuse pour s'intégrer dans ce nouveau marché où la concurrence est très rude. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La plate-forme chinoise de VTC Caocao débarque à Paris
La plate-forme chinoise de VTC Caocao débarque à Paris © Caocao

Les "Black Cabs" électriques du service chinois de VTC Caocao s'élancent sur les routes parisiennes, a annoncé la filiale du groupe chinois Geely dans un communiqué le 7 janvier 2020. Ainsi Paris devient la première implantation de cette plate-forme hors de Chine où elle est présente dans 30 villes avec une flotte de 30 000 véhicules en service.

 

Pour l'instant, il ne s'agit encore que d'un test même si cette arrivée a été minutieusement préparée en amont puisque Caocao a envoyé une équipe dans la capitale durant l'été 2019 pour mener une étude de marché et connaître les attentes des clients.

 

Une flotte électrique

C'est la société London Electric Vehicle Company (LEVC) qui fournira des véhicules électriques aux chauffeurs. Ce choix de véhicules n'est pas un hasard. Caocao est une filiale du groupe Geely. Le constructeur, propriétaire de Volvo et Lotus, dispose également dans son portefeuille de marques comme LEVC. Caocao se veut être un service "résolument zéro émission" et ne fonctionne, pour l'instant, que dans Paris intra-muros. A terme, la plate-forme devrait couvrir toute l'Ile-de-France avec 180 véhicules en février et atteindre 300 véhicules en mars 2020.

 

Une offre business bientôt déployée

L'application dispose de deux flottes de véhicules distinctes. Un modèle "Elégance" faisant référence aux LEVC-TX à partir de 9,5 euros la course et un modèle "standard" puisque la flotte s'enrichira d'autres véhicules hybrides et électriques. Une offre business sera déployée "dans le courant de l'année". 

 

Reste maintenant à savoir comment Caocao va s'intégrer à Paris où les services de VTC ne manquent pas. Uber, Kapten, Bolt, Heetch, Marcel, Le Cab… autant de concurrents avec lesquels le Chinois devra rivaliser pour se faire une place.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media