Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La plate-forme de vidéo immersive Jaunt tranche dans ses effectifs et pivote vers la réalité augmentée

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Jaunt est dans une mauvaise passe. La start-up fut l'une des premières à développer une caméra professionnelle pour la réalité virtuelle, avant de pivoter vers la distribution de contenu. Une stratégie qui n'a eu le succès escompté et qui se solde par d'importants licenciements et l'arrêt de la plate-forme. L'entreprise va continuer avec des effectifs réduits en se concentrant sur la capture volumétrique pour la réalité augmentée... Un pari loin d'être gagné.

La plate-forme de vidéo immersive Jaunt tranche dans ses effectifs et pivote vers la réalité augmentée
La plate-forme de vidéo immersive Jaunt tranche dans ses effectifs et pivote vers la réalité augmentée © Jaunt XR

La start-up californienne Jaunt a annoncé le 15 octobre 2018 qu'elle va supprimer un nombre important de ses effectifs et se recentrer sur la réalité augmentée. Fondée en 2013, l'entreprise s'est d'abord focalisée sur la conception de caméras professionnelles pour la réalité virtuelle, dont la Jaunt One, qui était vendue 100 000 dollars. L'entreprise a par la suite cherché à se repositionner en tant que plateforme de distribution de contenu cinématique, entre autres grâce à une levée de fonds de 65 millions de dollars en 2015.

 

Un pivot de la dernière chance vers la capture volumétrique et la réalité augmentée

Fin 2017, l'entreprise renomme sa plateforme "Jaunt XR" pour signaler l'inclusion de la réalité augmentée et cherche à mettre en avant l'usage de sa technologie en marque blanche par des partenaires B2B. Enfin, l'entreprise annonce fin août 2018 qu'elle travaille sur un système de capture volumétrique, puis rachète le 10 septembre la start-up Personify pour accélérer dans ce domaine. Ce pan du business est le seul qui va continuer. Les projets concernant la VR vont être arrêtés dans les semaines qui viennent.

 

Même s'il n'est pas encore question de faillite, difficile de ne pas voir dans cette annonce un échec pur et simple de l'entreprise. Et ce malgré les 100 millions de dollars qu'elle avait levés jusqu'ici. Jaunt n'est en en effet pas particulièrement en avance en matière de capture volumétrique (Microsoft possède notamment plusieurs studios spécialisés en la matière), et la réalité augmentée n'est pas un marché nécessairement plus porteur que la réalité virtuelle. La partie est donc loin d'être gagnée pour Mitzi Reaugh, nouvelle PDG de Jaunt depuis deux semaines.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale