Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La plateforme française cloud Platform.sh lève 28 millions d’euros

Levée de fonds La pépite française Platform.sh, qui propose une alternative souveraine aux plateformes applicatives cloud des américains Heroku ou Red Hat, lève 28 millions d’euros. De quoi financer son développement commercial et son expansion en Chine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La plateforme française cloud Platform.sh lève 28 millions d’euros
Frédéric Plais, président de Platform.sh © Platform.sh

La pépite française du cloud Platform.sh s’offre un nouveau cap. Elle vient de lever 28 millions d’euros auprès des investisseurs Partech, Idinvest Partners, Benhamou Global Ventures et SNCF Digital Ventures. De quoi lui donner les moyens d’accélérer son développement en Amérique du Nord et en Chine.

Fondée en 2010 à Paris, Platform.sh se présente comme une plateforme applicative cloud (PaaS pour platform as a service). Les développeurs l’utilisent pour développer, tester, déployer et gérer des applications à fort trafic (Web, mobiles, Extranet…) dans le cloud. La société compte 80 personnes, dont 30 en France, et dispose de filiales aux Etats-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Inde et à Hong Kong. Elle ne dévoile pas son chiffre d’affaires. Mais à en croire son président Frédéric Plais, il a bondi de 110% au premier trimestre 2018.
 

Partenariat avec Orange en France

Les géants américains du cloud d’infrastructure Amazon Web Services, Microsoft, IBM et Google proposent leurs propres plateformes applicatives cloud. "Mais ils ne sont pas nos concurrents même si nous les affrontons dans certains appels d’offres, souligne Frédéric Plais. Nos vrais concurrents sont Heroku, qui appartient à Salesforce, et OpenShift qui appartient à Red Hat." Plateform.sh se présente comme une alternative souveraine à ces deux grandes plateformes américaines, en garantissant la localisation des données en France auprès d’Orange cloud for business.

A l’international, Plateform.sh s’appuie sur l’infrastructure cloud d’Amazon Web Services et de Microsoft. "Nous proposons un guichet unique, explique Frédéric Plais. Pour un abonnement qui commence à 50 dollars par mois, le client accède à une offre qui comprend nos outils de développement, test, déploiement et gestion, et l’infrastructure cloud de l’un de nos trois partenaires."
 

650 grands comptes clients

La pépite française revendique 650 grands clients dont Hachette, Orange, Parrot et Jardineries Truffaut. Avec les fonds levés, elle veut doubler ses équipes d’ingénierie à 60 personnes d’ici à 2 ans, se renforcer aux Etats-Unis et mettre l’accélérateur en Chine. "Nous travaillons aujourd’hui surtout avec Huawei, confie Frédéric Plais. Nous aimerions étendre nos partenariats avec d’autres d’acteurs chinois important du cloud, dont Alibaba et Tencent."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media