Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La police a saisi 19 million d'euros sous forme de cryptoactifs issus de ransomwares

Un homme de 23 ans, habitant dans le Vaucluse, a été mis en examen pour blanchiment de cryptoactifs en lien avec un rançongiciel. Dans le cadre de cette opération, la Police nationale a mis la main sur 19 millions d'euros sous forme de cryptoactifs issus de diverses attaques informatiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La police a saisi 19 million d'euros sous forme de cryptoactifs issus de ransomwares
La police a saisi 19 million d'euros sous forme de cryptoactifs issus de ransomwares © Unsplash

La Police nationale a saisi 19 millions d'euros sous forme de cryptoactifs provenant de diverses attaques par ransomware, apprend-on dans un tweet de l'institution publié le 14 décembre 2021. Les cryptomonnaies saisies ont été transférées à l'Agence de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc) dans le cadre de l'enquête. 

Un homme de 23 ans interpellé
Un homme de 23 ans a été interpellé le 7 décembre 2021 à Sault dans le Vaucluse, où il vivait avec ses parents, puis placé en examen, d'après les informations du Figaro. Il est soupçonné d'avoir blanchi les cryptomonnaies saisies. Sa localisation a été rendue possible grâce à un renseignement reçu par quelques semaines auparavant par l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC). 

Dans les détails, l'homme était titulaire de "wallets", des portefeuilles pour stocker les monnaies numériques, pour une valeur totale de 19 millions d'euros. Cette somme était répartie entre "une petite dizaine de cryptomonnaies", dont "28 bitcoins d'une valeur de 1,5 million d'euros", a confié une source au média. Placé en garde à vue, il a expliqué que cet argent provenait "d'investissements porteurs", a précisé la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). 

La police multiplie les arrestations
Cette opération montre une nouvelle fois que les infractions commises en ligne ne restent pas impunies. En octobre dernier, dans le cadre d'un vol des données à l'AP-HP, un homme de 22 ans a été interpellé puis déféré à la justice pour avoir dérobé les données de 1,4 million de patients du groupement hospitalier. Farouchement opposé au pass sanitaire, cet étudiant en école d'informatique disait avoir agi pour "démontrer la faiblesse et la faillibilité du système informatique de l’AP-HP".

Coordonnées par Europol et Interpol, les polices nationales multiplient également les arrestations internationales. En octobre 2021, 150 personnes ont été arrêtées et 26,7 millions d'euros en numéraire et monnaies électroniques ont été saisis. Deux marketplaces illégales ont également été fermées. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.