Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La police de Miami déclare la guerre à Waze et inonde l'application de fausses informations

Faute d'avoir pu la faire interdire, la police de Miami a décidé de s'attaquer elle-même à Waze. L'application de navigation GPS, qui se base sur les informations remontées par les utilisateurs, provoque la colère des forces de l'ordre qui, d'après NBC, ont décidé de l'inonder de faux signalements. Les utilisateurs ne sauraient plus déceler le vrai du faux et Waze perdrait ainsi son intérêt.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La police de Miami déclare la guerre à Waze et inonde l'application de fausses informations
La police de Miami déclare la guerre à Waze et inonde l'application de fausses informations © Antonello - Flickr - CC

La police de Miami déclare la guerre à Waze. L'application de navigation GPS "anti-bouchons", "anti-radars" et "anti-contrôles de police" qui se base sur les informations des utilisateurs provoque en effet la colère des forces de l'ordre.

Puisque leurs requêtes auprès de Google, qui a racheté Waze en 2013, sont restées vaines, les policiers de Miami ont décidé de prendre les choses en main. Selon NBC Miami, les policiers ont commencé à inonder l'application de fausses informations pour désorienter les utilisateurs.

Waze, une menace pour les policiers ? 

Pour les autorités, Waze permettrait notamment à des criminels d'emprunter des itinéraires déviés pour échapper à la police en cas de traque.

Cité par NBC Miami, le Sergent Javier Ortiz de la police de Miami va encore plus loin : "l'application pourrait constituer une menace pour les policiers. Les 'tueurs de flics' peuvent facilement l'utiliser pour trouver leurs cibles". Tous les représentants des forces de l'ordre ne partagent pas l'avis du Sergent Ortiz, dans le comté de Broward par exemple, le Shérif Scott Israël est moins alarmiste : "si quelqu'un veut commettre un crime odieux, il n'a pas besoin Waze pour l'aider à le faire".

En attendant, l'idée aurait fait son chemin et dans d'autres Etats d'Amérique des policiers prennent exemple sur leurs confrères de Miami pour contrer Waze. Reste à savoir si cela entraînerait une réaction de Google pour adapter son application déjà téléchargée plus de 50 millions de fois. 

Wassinia Zirar

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.