Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La poste japonaise va tester des robots de livraison autonome à Tokyo

Vu ailleurs Japan Post et l'entreprise de logistique japonaise Yamato vont déployer deux pilotes de livraison autonome de colis à Tokyo. Ce sont les robots DeliRo développés par l'entreprise ZMP qui seront utilisés pour ces projets.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La poste japonaise va tester des robots de livraison autonome à Tokyo
Un robot de livraison autonome DeliRo. © Youtube - zeromomentpoint

L'entreprise en charge du service postal japonais, Japan Post, s'allie avec le transporteur Yamato pour tester des robots de livraison autonomes à partir du mois prochain à Tokyo. Ce pilote, qui doit durer jusqu'à la fin de l'année, est mené dans l'optique de promouvoir les solutions de livraison sans contact qui sont utiles pour lutter contre le Covid-19, précise le Nikkei.

DeliRo circule à 6 km/h
Deux campagnes d'essais auront lieu simultanément. Celle effectuée par Yamato se tiendra à l'est de Tokyo et celle menée par Japan Post dans le centre de la capitale nippone. Elles utiliseront un véhicule robotisé baptisé baptisé DeliRo, contraction de "Delivery Robot". Les partenaires se sont rapprochés pour l'occasion du spécialiste de la robotique ZMP, rapporte le site Robotics & Automation.

DeliRo est compact et doté d'un ou plusieurs box en fonction de la configuration souhaitée. Il circule à 6 km/h maximum et peut porter une charge maximale de 50 kg. En tout, cinq robots seront testés dans chaque projet. Les robots de livraison seront considérés comme des véhicules motorisés et donc dotés d'une plaque d'immatriculation. Ils opéreront dans un rayon de 1 à 2 kilomètres pour acheminer des colis à des magasins, des hôpitaux, des lieux d'habitation et d'autres destinations.

 


 

Une réglementation stricte
Si aux Etats-Unis les essais de livraison autonome se multiplient, le Japon semble en retard sur ce sujet. L'éclosion de cette technologie dans cet Etat insulaire est freinée par des barrières réglementaires, assure le Nikkei. La loi japonaise interdit notamment aux robots de livraison autonomes de circuler sur les routes publiques. On note cependant qu'autre test est actuellement mené par Rakuten dans la préfecture de Kanagawa, au sud de Tokyo.

Le projet de Japan Post et Yamato doit permettre d'identifier quels verrous réglementaires peuvent être levés pour cette technologie et à quelles conditions. Le gouvernement aimerait changer la loi assez rapidement après la fin de ces tests, d'après le Nikkei. Les livraisons autonomes permettent de réduire les risques de contaminations mais aussi de répondre à la pénurie de main d'œuvre dans le monde de la logistique. Une pénurie qui s'intensifie en même temps que l'e-commerce se développe. Près de 870 000 livraisons de colis ont été réalisées en 2019 au Japon.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media