La Poste va lancer la première ligne commerciale de livraison de colis par drone dans le Var

A partir de la semaine du 19 décembre 2016, DPDgroup, entité du groupe La Poste, va livrer des colis avec un drone à une pépinière d'entreprises varoise.

Cette première ligne commerciale résulte de deux ans d'expérimentations.

Partager
La Poste va lancer la première ligne commerciale de livraison de colis par drone dans le Var

Il y a une quinzaine de kilomètres entre la commune de Saint-Maximin-La Sainte-Baume et celle de Pourrières, dans le Var, où s'est développée, à l'écart de zones urbanisées, une pépinière d'entreprises technologiques sur le site du Centre d'Etudes et d'Essais pour Modèles Autonomes (CEEMA). Quinze sociétés, principalement ciblées sur les applications civiles des drones, cohabitent sur ce site aéronautique de 65 hectares avec zone aérienne réservée.

A compter de la semaine prochaine, elles pourront hebdomadairement recevoir des colis Chronopost et DPD France par l'intermédiaire d'un drone, exploité par DPDgroup, réseau de livraison de colis de Geopost (holding du Groupe La Poste). La Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) a donné son autorisation à cette mise en service. Basée à partir du relais Pickup de la Poste à Saint-Maximin, la liaison s'appuie sur deux terminaux, au départ et à l'arrivée, pour sécuriser le chargement et le déchargement des paquets. Le trajet de l'appareil est intégralement programmé avec les données GPS et son parcours surveillé par un opérateur agréé par la DGAC. "Le drone doit traverser une route nationale, l'autoroute A8, deux collines pour rejoindre sa destination, explique un porte-parole de la direction régionale de La Poste. Il est localisable à chaque instant".

Sécurité et autonomie

Cette première ligne commerciale découle de deux ans de tests et plus de 700 heures de vol opérés depuis juin 2014 avec la société Atechsys, spécialisée dans les drones civils professionnels, qui siège elle-même sur cette pépinière. Circulant à une vitesse de croisière de 30 km/h et doté de six rotors électriques, l'appareil dispose d'une autonomie de vol jusqu'à 20 km et son système de navigation bénéficie d'une portée de transmission pouvant aller jusqu'à 50 km. Les expérimentations ont démontré qu'il pouvait supporter le poids d'un colis d'1,5 kilo sur 14 km. "Il peut transporter jusqu'à trois kilos, mais sur une distance plus courte, poursuit ce porte-parole. Il est conçu également pour poursuivre son vol avec quatre hélices, au cas où deux subiraient une panne. Un parachute autonome se déclenche automatiquement en cas de chute brutale de plus d'un mètre, suite à une anomalie. Il n'y a donc aucun danger sur les zones survolées".

Pour DPDgroup, la solution est particulièrement appropriée pour desservir des secteurs isolés, lorsque les conditions météorologiques le permettent (les drones sont sensibles aux rafales de mistral). Un drone de deuxième génération est d'ores et déjà expérimenté, avec plus d'une centaine d'heures de vol à son actif.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS