Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La prise de rendez-vous de santé bientôt possible sur Google ?

Google se lance sur les pas de Doctolib. Aux Etats-Unis, l'entreprise lance une nouvelle fonctionnalité permettant aux professionnels de santé de montrer les rendez-vous disponibles (date et heure). Toutefois, il n'est pas encore possible de réserver le rendez-vous directement via le moteur de recherche. Mais cette nouvelle fonctionnalité montre une fois de plus que Google tente de s'imposer dans le secteur de la santé.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La prise de rendez-vous de santé bientôt possible sur Google ?
La prise de rendez-vous de santé bientôt possible sur Google ? © Flickr - C.C. - frankieleon

Google se lance-t-il dans la réservation de rendez-vous médicaux ? L'entreprise souhaite que son moteur de recherche devienne une porte d'entrée pour choisir des professionnels de santé et prendre rendez-vous avec eux aux Etats-Unis. Le secteur de la santé intéresse vivement les grandes entreprises technologiques américaines.

Visibilité des rendez-vous disponibles
"Lorsque les gens se posent des questions sur leur santé, ils commencent souvent par une recherche sur Internet pour trouver des réponses, explique Karen DeSalvo, chief health officer Google, dans un poste de blog. Peu importe ce que les gens recherchent sur Google, notre mission est de fournir des informations de haute qualité, exactement au moment où elles sont nécessaires." Allant dans ce sens, elle explique que de nouvelles fonctionnalités ont été adoptées afin d'aider les gens à trouver des prestataires de soins qui prennent leur assurance.

Concrètement Google propose aux professionnels de santé d'indiquer la disponibilité des rendez-vous (il est possible de voir les dates et les horaires disponibles). Mais, pour l'instant, les utilisateurs devront toujours réserver leur rendez-vous avec les professionnels de santé séparément de la plateforme de recherche. Toutefois, la firme de Mountain View travaille avec des fournisseurs de solutions de planification, comme MinuteClinic de CVS. Elle souhaite "étendre les caractéristiques, les fonctionnalités et [son] réseau de partenaires afin de faciliter l'accès des personnes aux soins dont elles ont besoin." A terme, elle ambitionne sans doute d'ajouter une fonctionnalité de réservation de rendez-vous.
 



Si cette solution est pour l'instant uniquement développée aux Etats-Unis, il est possible que Google l'étende à d'autres marchés. En France, la start-up Doctolib propose un outil de réservation de rendez-vous médiaux en ligne. La jeune pousse s'est très largement fait connaître auprès du grand public avec la campagne de vaccination contre le Covid-19. Elle semble, pour l'instant, assez difficile à détrôner.

Google et la santé
Google n'est pas à son coup d'essai dans la santé. L'entreprise lorgne assez largement sur ce secteur. Au vue des dernières annonces, l'entreprise semble vouloir tirer profit de ses services dans ce domaine comme son moteur de recherche ou YouTube. Par exemple, au Brésil, en Inde et au Japon, Google veut favoriser les contenus médicaux sur YouTube.

"Au cours de l'année écoulée, YouTube s'est concentré sur la création de partenariats avec des organisations de santé de premier plan et des leaders de la santé publique afin d'augmenter le volume et la visibilité des contenus de santé faisant autorité grâce à de nouvelles fonctionnalités", explique simplement Karen DeSalvo. Des annotations vont être ajoutées sur les contenus vidéo provenant de sources faisant autorité, ajoute Google sans préciser de quelle façon ces sources sont déterminées.

Google s'est également emparé de Fitbit qui met au point des objets connectés, comme des montres, pour détecter d'éventuels problèmes de santé ou suivre l'état de forme des personnes. Sa filiale Verily a noué un partenariat avec L'Oréal visant à comprendre le vieillissement cutané et développer des technologies autour de la dermatologie. Alphabet a également lancé une société, baptisée Isomorphic Labs, dédiée à la découverte de médicaments par intelligence artificielle. L'entreprise multiplie les projets dans ce juteux secteur de la santé en espérant des retombées financières.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.