Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La "Rakuten Crimson House Montpellier", le centre de R&D du groupe dédié aux technologies mobiles

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Editeur de solutions de création de contenus interactifs, Rakuten Aquafadas, filiale du groupe japonais Rakuten, a obtenu le rare label  "Rakuten Crimson House Montpellier" pour son nouveau site du Parc Club du Millénaire, le plus gros centre de R&D du groupe en Europe. Pour jouer l’effet groupe, Rakuten pousse au partage des solutions entre ses 70 entités via le programme "Connecting the dots".

La Rakuten Crimson House Montpellier, le centre de R&D du groupe dédié aux technologies mobiles
Olivier Alluis (CEO), Florian Lemoine (CTO) et Katia Malnati (responsable communication) de Rakuten Aquafadas

Née en 2006, Aquafadas a intégré le groupe Rakuten en 2012 via Kobo avant de devenir en juillet 2017 une filiale directe de Rakuten Europe. Passé par la pépinière Cap Omega puis l’hôtel MIBI de la métropole de Montpellier, Rakuten Aquafadas a pris en mars 2018 de nouveaux locaux pour installer son équipe de 47 personnes (il y a aussi 8 salariés au bureau parisien) au Parc Club du Millénaire. A l’instar d’une poignée de sites du groupe (Tokyo, Singapour et San Mateo en Californie), il affiche le nom de Rakuten Crimson House.

"De petite start-up française, nous sommes devenus le plus grand centre de R&D de Rakuten en Europe", argumente Olivier Alluis, CEO depuis janvier 2018. Deux tiers de l’effectif est affecté à la R&D et Montpellier a pour spécialité les technologies mobiles, tandis que le centre R&D de Paris se focalise sur la réalité virtuelle et celui de Dublin sur la blockchain. Selon le directeur technique Florian Lemoine, "la volonté du groupe est de partager les ressources. Il pourra disposer de notre savoir-faire sous forme d’une boite à outils sur la création d’applications mobiles. Grâce à Rakuten App Studio, les développeurs des autres entités seront mieux équipés, plus efficaces et plus rapides."

Plateforme "low code"

Rakuten Aquafadas réalise 5 millions d’euros de chiffre d’affaires et a pour objectif "une croissance à deux chiffres", livre Olivier Alluis. Au-delà des outils de publishing pour les éditeurs de presse et médias, l’entreprise s’est développée sur la transformation digitale des entreprises. Disponible sur plateforme mobile SaaS, ses technologies interviennent sur des applications d’aide à la vente, de communication ou de e-learning pour des clients comme Audi, Deloitte, PwC, Adecco, Prêt à Manger.

"Nous avons été parmi les premiers à lancer des applications natives, modifiables en temps réel, note Florian Lemoine. Notre plateforme low-code permet de créer facilement des applications, en faisant glisser-déposer les éléments. Pas besoin de développeurs." Rakuten Aquafadas explore aussi l’intelligence artificielle : "On travaille sur le machine learning pour que l’IA soit garante du workflow de l’authoring et du publishing."

 

Un effet groupe

Rakuten Aquafadas s’inscrit de plain-pied dans le groupe Rakuten (120 milliards de chiffre d’affaires, 14 000 salariés dont 10 000 au Japon, 70 entreprises). "Ses trois piliers  sont l’e-commerce, avec la logistique, les fintech et le contenu digital, avec l’e-publishing, Rakuten TV et la messagerie Viber, aux 900 millions d’utilisateurs", liste Olivier Alluis. Aujourd’hui, 11 des 70 entreprises du groupe sont déployées en Europe, comme Rakuten TV et la place de marché Rakuten (ex-Price Minister). Ce chiffre montera en 2018, car Rakuten va lancer en Europe sa banque 100 % digitale Rakuten Bank. "Elle arrive en France fin 2018."

Rakuten Aquafadas intègre lui-même dans son offre des services du groupe comme Rakuten Analytics, travaille sur des liens entre Viber et ses solutions pour entreprises, et plus globalement sur des outils collaboratifs et de fidélisation : "Fin 2018, les clients de nos clients pourront adhérer au programme de fidélisation Super Points de Rakuten." 90 des 120 millions de Japonais en sont adhérents. "Le groupe a la volonté d’étendre ce programme en France", commente Olivier Alluis. Deux VIE viennent d’être missionnés par Rakuten Aquafadas  en Angleterre et en Allemagne "pour faire le lien avec les autres entités du groupe."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale