Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées monte son "Ecole régionale du numérique"

La région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées veut identifier les collectivités volontaires pour héberger des formations aux métiers du numérique destinées aux chômeurs sans qualification. Elle financera 100% des coûts pédagogiques et choisira les formateurs. Un appel à manifestation d’intérêt a été publié le 30 mai et la première vague de sélection aura lieu le 1er juillet.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées monte son Ecole régionale du numérique
Lancement de'une formation de développeur-se d’applications numériques, assurée par Adrar à Ramonville Saint-Agne © ADRAR

La région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées met sur pied un réseau de formations aux métiers numériques (développeur web, maintenance réseaux..), qu’elle baptise "Ecole Régionale du Numérique" (ERN). Elle a posé de premiers jalons en finançant des formations à Toulouse (Ecole régionale de la deuxième chance, Simplon, AP Formation, Adrar Formation) et la formation à distance LDNR du réseau régional Pyramide. Elle soutient aussi Còdi n Camp, formation de six mois de développeur web montée par le Greta de la Lozère. Le tout pour un budget de 1,2 million d’euros en 2016.

 

FORMATIONS HORS MÉTROPOLES

Pour développer l’ERN au-delà des métropoles, la région a enclenché la vitesse supérieure en publiant le 30 mai sur son site Internet un appel à manifestation d’intérêt. Elle souhaite faire remonter des "territoires", autrement dit des collectivités locales et de leurs groupements, des projets de formations présentielles au numérique, identifié comme un secteur à fort potentiel de création d’emplois. Les projets devront d’ailleurs répondre à un "besoin du territoire et des acteurs économiques locaux" », exprimé notamment par des engagements des entreprises. La région indique avoir défini avec les acteurs de l’emploi que le métier de développeurs(ses) web/mobile "répondait le mieux" aux besoins des territoires.

 

Les demandeurs d’emploi à bas niveau de qualification, les décrocheurs scolaires, y compris de l’enseignement supérieur sont le public visé par ces formations. La région sera attentive à la place des femmes, aux dossiers issus des quartiers "politique de la ville" - prioritaires - et à l’intégration de personnes en situation de handicap.


DEUX VAGUES DE SÉLECTION

La région financera 100 % des frais pédagogiques et demande que la collectivité porteuse mette à disposition, dans un lieu central et accessible, une salle de formation, un local des formateurs, un espace de vie et de restauration des stagiaires et, bien sûr, la connexion Internet. Deux vagues de sélections sont prévues : au 1er juillet et 2e semestre 2016.

 

Après avoir retenu les premiers projets, la région lancera des marchés à bons de commande (d’une durée de trois ans) pour mettre en face les organismes de formation. À ce stade, encore précoce, aucune estimation du nombre de dossiers sélectionnables ni de budget n’est donné par la région...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale