La restructuration de la branche électronique de Sony devrait être achevée mi-2015

Sony veut redevenir un groupe sain et va pour cela achever de réformer sa branche électronique d'ici la fin de l'année comptable 2014-2015. L'entreprise espère ainsi renouer avec une croissance de long terme.

Partager
La restructuration de la branche électronique de Sony devrait être achevée mi-2015

Sony veut retrouver le chemin de la rentabilité à long terme. Pour réaliser cet objectif, son PDG Kazuo Hirai annonce que la réforme de la branche électronique de l'entreprise sera achevée prochainement. Elle "dure depuis des années mais elle sera terminée avant la fin de l'exercice comptable en cours et ne s'étendra pas au suivant", a-t-il affirmé pendant une conférence de presse à Tokyo, reprise par l'AFP. Ses concurrents, Panasonic et Sharp ont mis en place dernièrement des stratégies du même type avec succès.

La division télévision du groupe, déficitaire depuis 10 ans, sera isolée dans une filiale créée pour l'occasion, Sony Visual Products. Cette nouvelle entité ouvrira ses portes le 1er juillet 2014. Kazuo Hirai prévoit même que cette branche sera rentable d'ici un an : "l'activité des téléviseurs devrait être bénéficiaire cette année, qui court d'avril 2014 à mars 2015", promet-il.

Réduction des coûts de production

Pour que ces ambitions de rentabilité se concrétisent, Sony va réduire les coûts de production de ses téléviseurs. Le conglomérat veut aussi se concentrer sur des modèles haut de gamme, comme les appareils à très haute définition 4K, fer de lance de l'entreprise dans le secteur, précise l'AFP.

Sony a confirmé en février 2014 qu'il abandonnait le marché du PC : dès le mois de juillet, son activité de PC Vaio sera revendue au fonds d'investissement japonais Japan industrial partners. L'entreprise ne détenait au troisième trimestre 2013 qu'1,9% des parts de marché du secteur. Il a payé son positionnement grand public et haut de gamme dans une branche d'activité où seul le "low-cost" et les produits hybrides (mi-tablettes, mi-PC) ont tiré leur épingle du jeu.

Ces réformes devraient encore peser sur les résultats de la multinationale cette année, mais pas la suivante : elle prévoit, en 2013-2014, que son bénéfice d'exploitation se montera à 140 milliards de yens (1 milliard d'euros). Pour 2015-2016, il devrait s'élever à 400 milliards de yens. Il était en 2013-2014 de 26,5 milliards de yens.

Lélia de Matharel

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS