Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La SNCF prend les commandes du site de location entre particuliers Ouicar

La SNCF devient l'actionnaire majoritaire de la start-up française Ouicar. Le transporteur continue à diversifer son offre de mobilité.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La SNCF prend les commandes du site de location entre particuliers Ouicar
La SNCF prend les commandes du site de location entre particuliers Ouicar © Ouicar

Quelques semaines après son concurrent Drivy, c'est au tour de Ouicar de boucler une levée de fonds. La SNCF a décidé d'investir 28 millions d'euros dans la plate-forme française de location de voiture entre particuliers. La société s'empare ainsi de 75% du capital de la start-up. Ce qui va lui permettre de financer son développement, notamment à l'international... et de rattraper son rival tricolore, Drivy. Celui-ci revendique en effet une flotte de 27 000 véhicules enregistrés en France, contre 20 000 pour Ouicar, qui compte rapidement accélérer, pour atteindre 100 000 voitures référencées en 2018 !

 

L'opérateur ferroviaire avait déjà accompagné la start-up, créée en 2007, à travers le fonds Ecomobility Ventures qu'il a lancé avec Orange, PSA Peugeot Citroën et Total.

 

la SNCF mise sur la mobilité partagée

 

Avec cette prise de participation, la SNCF complète sa gamme de solutions de mobilité. L'entreprise est déjà présente dans le covoiturage, pour les trajets du quotidien, avec IDvroom. il assure aussi des liaisons par autocar, à travers iDbus (une activité amenée à se développer grâce à la loi Macron). Et, depuis peu, il affrète des trains "à la demande", grâce à une plate-forme en ligne, TGV Pop, qui fait appel aux votes des internautes pour décider quels trains doivent circuler ou pas. Par ailleurs, un partenariat a récemment été signé avec Zipcar (service d'Avis) pour proposer un service d'autopartage de courte durée dans 25 gares de 15 villes.

 

La SNCF affiche son ambition "de proposer sur tout le territoire des déplacements de porte à porte adaptés à chacun de ses clients", y compris dans les zones où l'offre de transport classique est moins dense, explique-t-elle dans un communiqué. Elle compte bien doubler le marché de la "mobilité partagée" d’ici à 2030.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

Phillipe S.
26/06/2015 11h36 - Phillipe S.

Ouicar ou Drivy... Le choix est-il difficile? Pour ma part savoir où louer une voiture, est vite fait! Maintenant qu'on a plus de choix, on va naturellement aller vers la qualité du co-voiturage et également le moins onéreux. IDvroom, je ne connais pas, mais le nom n'est pas très attirant. "Mobilité partagée", finalement c'est déjà le concept des trains, des RER.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Ehrsam jean
26/06/2015 10h12 - Ehrsam jean

pourquoi la SNCF entreprise largement subventionnée rachète t elle des start ups avec l'argent du contribuable ? pourquoi ne pas faire des partenariats durables, et laisser les start ups se développer dans ce cadre.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale