Actualité web & High tech sur Usine Digitale

La Société Générale (elle aussi) va adopter Apple Pay

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après avoir contesté les conditions commerciales d'Apple Pay, de plus en plus de banques traditionnelles françaises concèdent à adopter la solution de paiement mobile développée par la marque à la pomme. La Société Générale annonce, ce lundi 20 novembre 2017, vouloir proposer prochainement ce portefeuille numérique à ses clients.

La Société Générale (elle aussi) va adopter Apple Pay
La Société Générale (elle aussi) va adopter Apple Pay © Capture d'écran Apple

Apple Pay, la solution de paiement mobile développée par la firme de Cupertino, avance ses pions sur le marché tricolore. Après  l'adoption par le groupe BPCE et l'annonce d'un futur déploiement du Crédit Mutuel Arkea, c'est au tour de la Société Générale de vouloir proposer à ses clients le portefeuille numérique développé par la marque à la pomme.

 

De la défiance à l'adoption

Pour l'heure, la date précise de la disponibilité de la fonctionnalité n'a pas encore été dévoilée. Dans un communiqué de presse publié ce lundi 20 novembre 2017, le groupe bancaire de La Défense annonce simplement que "La Société Générale proposera prochainement Apple Pay à ses clients en France" afin d'offrir "une manière simple, sécurisée et confidentielle de payer sans contact avec son mobile". Rappelons qu'outre les achats en magasin avec la technologie sans contact NFC, Apple Pay peut également être utilisée au sein d'une application ou pour les achats en ligne.

 

Lapidaire, l'annonce de la Société Générale révèle toutefois l'amorce d'un changement de comportement des banques traditionnelles françaises vis-à-vis de la solution de paiement d'Apple. Lors du lancement il y a 18 mois, ces dernières s'étaient montrées très frileuses quant à l'adoption du e-wallet d'Apple (hormis la BPCE), refusant d'ajouter une couche supplémentaire dans la relation qu'elles entretiennent avec leurs clients… et les conditions commerciales assorties. 

 

Des applications "made in France"

Une défiance qui a même mené plusieurs acteurs à se réunir au sein d'un consortium pour lancer, en mai dernier, l'offensive Lyf Pay. Celle-ci regroupe BNP Paribas, le Crédit Mutuel, Oney, Mastercard, mais aussi Auchan, Carrefour et Total. Disponible sur Google Play et l'App Store, cette nouvelle application de paiement mobile fonctionne grâce à un système de QR code et non avec la technologie sans contact NFC utilisée par Apple Pay. "Lyf Pay est une solution agnostique", insistait Christophe Dolique, CEO de Lyf Pay, lors de son lancement. Il n'oubliait pas de rappeler qu'Apple Pay, lui, était "un système fermé". "Une banque doit payer une commission à Apple afin que son client puisse payer avec une solution mobile (Apple Pay, ndlr) qui repose sur son propre produit (la carte bancaire, ndlr)".

 

Aucun chiffre sur Apple Pay en France

De leur côté, BNP Paribas, la Société Générale, la Banque Postale, Crédit Mutuel Arkéa et le groupe BPCE portent la solution Paylib. Initialement lancée en 2013 pour le paiement en ligne, l'application est désormais assortie d'une fonctionnalité sans contact pour le paiement en magasin (même pour des achats supérieurs à 20 euros). Comme Apple Pay, Paylib fonctionne avec la technologie NFC. En revanche, elle n'est utilisable que par les détenteurs d'un smartphone Android. 

 

Actuellement, seuls les clients des Banques Populaires, des Caisses d'Epargne et des néobanques N26 et Orange Bank peuvent utiliser Apple Pay en France. Le déploiement auprès des clients du Crédit Mutuel Arkea est prévu d'ici la fin de l'année. Jusqu'à présent, aucun chiffre relatif à l'utilisation d'Apple Pay en France n'a été communiqué. 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Martinet

30/11/2017 13h15 - Martinet

La soc général va enrichir Apple, dommage que les banque françaises ne se mettent pas d'accord !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale