La Société Générale va supprimer 900 emplois supplémentaires… pour mieux se digitaliser

La Société Générale veut rationnaliser son réseau d'agences et automatiser 80% de ses processus internes front-to-back d'ici 2020. Cette réorganisation se traduit par la suppression de 900 emplois supplémentaires et portera le nombre total des suppressions à 3450 postes. En parallèle, la banque veut favoriser l'innovation interne, repenser l'architecture de ses systèmes d'information et se renforcer dans l'intelligence artificielle et la cybersécurité. 

Partager
La Société Générale va supprimer 900 emplois supplémentaires… pour mieux se digitaliser
Les locaux de la Société Générale à Fontenay sous Bois.

"Transform to Grow". C'est le nom du plan stratégique 2020 que la Société Générale va présenter ce mardi 28 novembre 2017 lors d'une journée investisseurs organisée à Paris. Cette mue est bien sûr liée au développement des nouvelles technologies et aux nouveaux standards d'expérience exigés par les clients. La Société Générale entend ainsi accélérer la transformation digitale de l'ensemble de ses métiers et de ses fonctions et particulièrement dans la Banque de détail en France, précise l'établissement de La Défense dans un communiqué de presse.

Automatiser 80% des processus internes front-to-back

Conséquence de cette métamorphose annoncée, la Société Générale va supprimer 900 postes en sus des 2 550 suppressions déjà dévoilées début 2016. Cette nouvelle vague portera le nombre total de suppressions de postes à environ 3 450 à l'horizon 2020. Elles s'effectueront "en priorité par des mobilités internes, mais aussi des départs naturels et des départs volontaires", rapporte le quotidien Les Echos.

Ces suppressions sont liées à trois objectifs : rationaliser le réseau d'agences avec 1700 agences prévues en 2020, contre 2000 aujourd'hui ; réduire les plates-formes de back-office de 20 à 14 sur la même période et enfin automatiser 80% des processus internes front-to-back.

Priorité à l'innovation, l'IA et la cybersécurité

Dans le même temps, la Société Générale prévoit d'injecter 150 millions d'euros supplémentaires sous la forme d'investissements pour soutenir des projets innovants et de rupture afin d'alimenter sa transformation digitale. La banque entend articuler sa stratégie numérique autour de trois grands axes. Le premier concerne la culture d'entreprise. L'établissement veut pousser de nouvelles méthodes de travail pour favoriser l'innovation interne et la collaboration avec les start-up. Dans cette optique, elle vient de lancer un important appel à la création interne de start-up. La Société Générale entend également recruter des talents pour renforcer son expertise dans la gestion des données, l'intelligence artificielle et la cybersécurité. Dernier chantier : repenser l'architecture de ses systèmes d'information et ses modes de développement informatique.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS