Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up allemande Personio lève 103,5 millions d’euros pour sa plateforme qui automatise la gestion RH

Levée de fonds La start-up munichoise Personio annonce un nouveau tour de table qui la valorise à environ 1,4 milliard d’euros. Ces fonds doivent lui permettre de poursuivre le déploiement de sa plateforme de gestion RH à l’échelle européenne. Son arrivée sur le marché français est annoncée pour cette année.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up allemande Personio lève 103,5 millions d’euros pour sa plateforme qui automatise la gestion RH
Hanno Renner, fondateur et CEO de Personio. © Personio

Personio a annoncé le 19 janvier lever "environ" 103,5 millions d'euros lors d’une levée de fonds en série D.  Le tour de table est dirigé par son partenaire historique Index Ventures avec la participation des soutiens de première heure que sont Accel, Lightspeed Venture Partners, Northzone, Global Founders Capital et Picus. Meritech fait son entrée dans le cercle des investisseurs. 

Ce nouveau cycle de financement porte la valorisation de la pépite allemande à environ 1,4 milliard d’euros. Il vise à accélérer l’expansion internationale de la plateforme spécialisée dans la gestion des ressources humaines, phase qui succède à une solide année de croissance de l'activité, avec un chiffre d’affaires multiplié par deux. La start-up compte utiliser ces nouveaux fonds pour devenir "la première plateforme de ressources humaines pour les PME en Europe".

3 000 PME utilisatrices
Fondé en 2015 par Hanno-Renner et basée à Munich, Personio a mis au point un logiciel RH tout-en-un dédié aux petites et moyennes entreprises, comptant entre 10 à 2 000 employés. La solution SaaS basé sur le cloud automatise la gestion des ressources humaines, notamment les sujets du recrutement et de la paie, en se concentrant sur les processus RH basiques que doivent exécuter toutes les entreprises. 

3 000 PME en Europe utilisent la solution qui doit devenir selon ses concepteurs le premier système d’exploitation RH en Europe. Implantée en Allemagne, en Autriche et en Suisse, elle compte doubler ses investissements pour les marchés espagnol, britannique, irlandais, nordiques et de la zone Benelux. Son arrivée en France et en Italie est prévue pour cette année. Les PME européennes emploient 100 millions de personnes.

La société, qui emploie 500 personnes, compte doubler ses effectifs d’ici la fin de l’année. Elle dispose de bureaux, outre le siège de Muniche, à Madrid, Londres et Dublin, où sont basées les équipes commerciales et le pôle R&D. Au début de l’année de 2020, elle avait levé 67,6 millions d’euros.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media