Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Allisone lève 10 millions d'euros pour digitaliser les soins dentaires grâce à l'IA

Levée de fonds Allisone a développé une solution pour fluidifier la transmission des informations entre les chirurgiens-dentistes et leurs patients. Le logiciel est capable de détecter les éventuelles lésions et implants puis de les compiler dans un compte-rendu aboutissant à un plan de traitement rédigé par le professionnel. Grâce à un système de codes couleurs, les personnes soignées peuvent facilement accéder aux informations. Pour continuer à séduire les praticiens, l'entreprise vient de lever 10 millions d'euros. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Allisone lève 10 millions d'euros pour digitaliser les soins dentaires grâce à l'IA
La start-up Allisone lève 10 millions d'euros pour digitaliser les soins dentaires grâce à l'IA © Allisone

La start-up Allisone, située à Neuilly-sur-Seine, annonce ce 5 septembre une levée de fonds de 10 millions d'euros. Le tour de table a été mené par la société de capital-risque C4 Ventures, avec la participation du fonds espagnol Samaipata. 

Fondée en 2021, l'entreprise a pour ambition de faciliter le travail des chirurgiens-dentistes et la communication avec leur patientèle grâce à l'intelligence artificielle. Le développement de sa solution technologique part du constat que seul un tiers des patients décide de se soigner après une consultation chez le dentiste, d'après Allisone. Ce renoncement aux soins s'expliquerait par une certaine difficulté à prendre conscience de l'importance d'être soigné, ajoute-t-elle. D'où l'idée de créer une plateforme de visualisation du diagnostic et du traitement. 
 

Une analyse automatique des panoramiques

Concrètement, la jeune pousse propose deux outils. Le premier prend la forme d'un logiciel d'analyse automatique des panoramiques dentaires – une radiographie de la mâchoire – reposant sur un système d'apprentissage automatique. Il est capable de détecter une carie, une lésion ou encore un implant. Il serait ainsi capable de reconnaître "plus de 500 références d'implants" grâce à la base de données développée par la start-up parisienne Spotimplant. Le second outil permet de faciliter la rédaction du compte-rendu et du plan de traitement puis de l'intégrer au logiciel métier du professionnel. 

L'ensemble de ces données est accessible au patient et facilement compréhensible grâce à des codes couleurs. Il pourra ainsi visualiser les éventuelles lésions constatées sur la radio. En constatant ses maux de ses propres yeux, la confiance dans le diagnostic augmenterait, avance Allisone. Précisons néanmoins que le premier facteur de renoncement aux soins bucco-dentaire est d'ordre économique, et que ces outils n'aideront pas les patients à ce niveau.

Séduire 3000 dentistes en europe

La solution d'Allisone a été adoptée par plus de 1046 dentistes. Grâce à cette levée de fonds, l'ambition est de séduire 3000 professionnels à travers l'Europe d'ici la fin de l'année. Un recrutement de 50 personnes, pour atteindre 80 employés d'ici début 2023, est également prévu.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.