Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up Bizzabo, spécialiste de l’événementiel, lève 138 millions de dollars et vise l’Europe

Levée de fonds La start-up Bizzabo boucle un tour de table de 138 millions de dollars pour accélérer le déploiement de sa plateforme d’événements dits hybrides, avec une composante physique et en ligne. Elle combine expertise événementielle traditionnelle et analyse de la donnée en temps réel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up Bizzabo, spécialiste de l’événementiel, lève 138 millions de dollars et vise l’Europe
La start-up Bizzabo, spécialiste de l’événementiel, lève 138 millions de dollars et vise l’Europe © Bizzabo

Bizzabo a annoncé le 2 décembre une levée de fonds en série E de 138 millions de dollars, dirigée par le fonds new-yorkais Insight Partners avec la participation de Viola Growth, Next47 et OurCrowd.

Cette levée doit permettre à la start-up de répondre à la forte demande des entreprises pour l’organisation d’événements en ligne à l'échelle mondiale et le recrutement de plus de 100 nouveaux employés au premier semestre 2021. Il s’agit de la plus grosse levée de fonds du secteur, souligne Bizzabo dans un communiqué. Elle a aussi pour objectif l'ouverture de deux nouveaux bureaux en Europe au premier semestre.

Un pivot en mars dernier
Fondée en Israël en 2011 et basée à New York, Bizzabo s’est positionnée historiquement comme fournisseur de solutions technologiques dédiées aux événements physiques. La jeune pousse ciblait alors les organisateurs de manifestations avec des outils de gestion d’inscription, de billetterie et de promotion, y compris la création de sites et contenus web, l’activation de réseaux et le recueil et suivi des feedback, par l’organisation de sondages notamment.

Touchée de plein fouet par la pandémie de Covid-19 qui a provoqué l’annulation de la majorité des événements en présentiel, la start-up a pivoté en s'alliant à Kaltura, spécialiste des événements virtuels, pour lancer une plateforme d'événements en ligne dès le mois de mars dernier.

La nouvelle solution permet aux professionnels de diffuser des conférences, organiser des réunions, des séances de questions-réponses et des sondages, ainsi que des sessions de networking. Elle met également à l’heure disposition des outils d’analyse et de mesures de données d’engagement en temps réel sur les participants. Bizzabo peut être intégré à des outils CRM tels que Salesforce, afin de se connecter aux solutions d’analyse des ventes et la corrélation des événements sur celles-ci.

Eran Ben-Shushan, son dirigeant, précise à VentureBeat que la jeune pousse a mis en place cette nouvelle offre en moins de trois semaines, avant d’enregistrer, à la fin du mois de juin, son meilleur trimestre. Son chiffre d’affaires est en croissance de plus de 100%, grâce notamment à des clients conquis dans les secteurs de l’e-commerce, la technologie, l'éducation et des médias.

Une solution hybride combinant humain et data
Baptisée Event Success Platform, cette solution vise l’ensemble des secteurs et les entreprises de toute taille. La pépite considère en effet que le contexte actuel a fait émerger un modèle hybride qu’elle souhaite déployer. Les événements physiques seront désormais toujours accompagner de leur version digitale, qui outre le fait de proposer un meilleur retour sur investissement via sa monétisation, permet de collecter en temps réel un certain nombre de données précieuses pour les entreprises.

Le secteur de l’événementiel a dû se résoudre brutalement à basculer vers le digital. Derniers exemples en date, les conférences annuelles d'AWS re:Invent et le Web Summit, qui a annoncé pour sa prochaine édition un nouveau dispositif permettant d’accueillir quelque 70 000 participants en physique et plus jusqu’à 80 000 personnes en ligne à l’aide d’une plateforme développée en interne.

Les solutions se sont développées  en 2020 ou ont accéléré très rapidement. Au Royaume-Uni, Hopin a levé 125 millions de dollars et est désormais évalué à 2,1 milliards de dollars, avec 3,5 millions d'utilisateurs. La start-up californienne Run The World, a levé 10,8 millions de dollars en plein confinement et la société indienne Airmeet 12 millions de dollars. D’autres start-up ont pivoté vers l’offre digitale, à l’instar de Bizzabo, comme Hubilo et Welcome (soutenue par Y Combinator).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media