Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up britannique Teooh lève 4 millions d'euros pour sa plateforme d’événements virtuels

Levée de fonds Basée à Londres, la start-up Teooh a mis au point une plateforme qui permet d’organiser des réunions et des événements virtuels tout en garantissant aux utilisateurs des échanges individuels. Elle annonce avoir bouclé un tour de table de 4 millions d’euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up britannique Teooh lève 4 millions d'euros pour sa plateforme d’événements virtuels
La start-up britannique Teooh lève 4 millions d'euros pour sa plateforme d’événements virtuels © Teeoh

Teooh, start-up basée à Londres, a annoncé fin juin un premier tour de table de 4 millions d’euros auprès de Spark Capital et General Catalyst. Cette levée de fonds, la première pour la pépite britannique, vise à accélérer la croissance de sa plateforme dédiée à l’événementiel en ligne, disponible en version bêta depuis avril 2020.

Pas de vrais échanges en visioconférence
Créée en août 2018 par Don Stein et Jon Hibbins, Teooh a mis au point une solution basée sur la réalité virtuelle disponible depuis un smartphone, sans nécessiter de casque VR. Elle permet d’organiser des événements virtuels, de quelques participants à plusieurs milliers de personnes.

Alors que les outils collaboratifs et de visioconférence se concentrent sur les réunions, Teeoh veut proposer un outil immersif qui connecte les participants. "Les plateformes de webinaires ne fournissent pas d'expériences qui favorisent une véritable connexion humaine", regrette Jon Hibbins, qui occupe le poste de directeur technique. Teooh permet pour cela de créer des avatars personnalisés dont les visages sont diffusés en direct. La solution vise à donner aux participants la possibilité d’échanger de manière individuelle avec un ou plusieurs utilisateurs dans un environnement virtuel.

Un positionnement BtoB et BtoC
La start-up a fait le choix de ne pas limiter le nombre de participants, ce qui lui permet un positionnement BtoB et BtoC dans des secteurs très divers. Elle peut ainsi être utilisée pour une réunion d’équipe à distance, une réunion de famille ou encore un séminaire d’entreprise. Ce sont d’ailleurs les trois catégories mises en avant par la société, qui précise que de nouveaux formats et lieux d’événements seront bientôt disponibles.

La société compte assez logiquement sur un effet Covid-19. La pandémie a notamment provoqué dans bon nombre de pays l’arrêt des grands rassemblements de populations, publics ou professionnels. D’avril à mai, la plateforme explique avoir enregistré une croissance de 107 %. Elle revendique plus de 4000 événements virtuels depuis son lancement. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media