Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up chinoise Pudu Robotics déploie ses robots en magasin

La start-up chinoise Pudu Robotics, spécialisée dans les robots de livraison autonomes, a mis en ligne une vidéo montrant ses robots exécutant différentes opérations en magasin. Un cas d’usage pour le secteur du retail, alors que la pépite de Shenzhen multiplie les déploiements dans un contexte de crise sanitaire.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up chinoise Pudu Robotics déploie ses robots en magasin
La start-up chinoise Pudu Robotics déploie ses robots en magasin © Pudu Technology

La start-up Pudu Robotics déploie ses robots mobiles en magasins. Dans une vidéo postée le 29 décembre sur LinkedIn par Amy Zhou, responsable du développement commercial de la société chinoise, on peut voir les robots autonomes circuler en transportant des produits destinés visiblement à l’approvisionnement des rayons.

Les séquences, tournées au Japon, en Corée du Sud et aux Pays-Bas, montrent plusieurs robots circuler au milieu de clients. L’un d’entre eux est même habillé aux couleurs de la marque Energizer, et semble dédié à la fois à l’acheminement de références et à la publicité.

Pudu Robotics ne précise pas si ce dispositif pourrait avoir vocation à apporter des articles auprès de consommateurs – on peut notamment relever la pertinence du dispositif pour les personnes à mobilité réduite, mais également pour désengorger des files d’attentes aux caisses si l’on considère l’ajout d’une interface mobile avec paiement. 
 

Une solution dédiée à la livraison de repas
Cette vidéo témoigne peut-être d’un nouveau positionnement pour la start-up chinoise, qui ne détaille pas ses plans en matière de déploiement, ni le nom des enseignes partenaires. Bien qu’elle dédie ses solutions robotiques au retail, et plus globalement aux environnements accueillant du public, Pudu se concentrait jusque là à la livraison de repas. Elle a ainsi créé un robot qui peut à lui seul livrer jusqu'à 300 repas par jour.

Ses robots, dont BellaBot et Holabot, sont des appareils autonomes, tous conçus pour transporter des marchandises à une vitesse modérée. Ils sont dotés d’un système de suspension pour plus de stabilité et d'un châssis modulaire doté de capteurs qui permettent de repérer et d’éviter les obstacles. Ils affichent une capacité de charge de 120 litres, des matériaux résistants à l'eau et un système de reconnaissance des mouvements.

Tous ces robots intègrent également un capteur lidar, le Pudu X EAI, conçu sur mesure, et qui complète la technologie propriétaire. Un algorithme de localisation et de cartographie simultanées (SLAM) s'appuie sur des capteurs afin de fournir un positionnement précis en temps réel. La technologie est combinée à Pudu Cloud, qui héberge les données de gestion, d’opérations et de maintenance, mais qui permet également de laisser les robots communiquer entre eux sur un même réseau sans recourir à un serveur et à d’autres appareils connectés, comme des smartwatch, tablettes ou smartphones.

L'e-commerçant Meituan-Dianping actionnaire
La société revendique plus de 2 000 clients d’une vingtaine de pays dans le secteur de l’hôtellerie, le commerce et la restauration. Elle a conquis de grands noms du secteur dont Sheraton, JD.com, et Woowa Brothers, le spécialiste de la livraison de repas, propriété de Delivery Hero. Basée à Shenzhen, Pudu Robotics emploie actuellement plus de 100 personnes. En juillet dernier, elle annonçait boucler un tour de table de plus de 15 millions d’euros auprès de l'e-commerçant Meituan-Dianping.

La livraison sans contact profite au déploiement de ce type de solution, qui permet de réduire les risques de transmission, de moins exposer les personnels et d’assurer une continuité des activités même en cas de pénurie de main d’œuvre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media