La start-up D'un Seul Geste utilise la réalité virtuelle pour former aux premiers secours

D'un Seul Geste propose une formation en une heure aux premiers secours grâce à la réalité virtuelle et à un mannequin connecté. Positionnée sur un marché B2B, elle compte plus de 110 clients. Elle souhaite désormais élargir son catalogue de formations à la prévention des risques professionnels. 

Partager
La start-up D'un Seul Geste utilise la réalité virtuelle pour former aux premiers secours

La start-up parisienne D'un Seul Geste a développé un module de formation aux premiers secours basée sur la réalité virtuelle et agréé par l'Etat. L'objectif est de créer "un environnement immersif le plus proche possible de la réalité", explique Emmanuel Bourcet, le CEO de la jeune pousse créée en 2018, à L'Usine Digitale.

Une heure de formation
Les personnes formées portent un casque HTC Vive Focus Plus autonome relié en Bluetooth à un mannequin connecté (commercialisé par l'entreprise norvégienne Laerdal). La formation dure une heure durant laquelle 40 minutes sont consacrées à l'apprentissage des gestes via des mises en situation et 20 minutes aux échanges avec un formateur. "Il va reprendre certains gestes, répondre à toutes les questions et évaluer la formation", indique Emmanuel Bourcet. En amont, il se charge également de ramener tout le matériel sur le site du client.

Les données collectées par les capteurs du mannequin situés à l'endroit du cœur permettent de guider les utilisateurs. "Il y a des capteurs de force qui permettent de donner des indications sur la pression à exercer et sur la bonne vitesse grâce à des jauges pour faire un massage cardiaque correct", raconte le CEO.

D'un Seul Geste met à disposition de ses clients "un outil maison" pour qu'ils puissent facilement planifier les créneaux. "Chaque collaborateur va ainsi pouvoir s'inscrire sur le créneau d'une heure qui convient à son emploi du temps", détaille le CEO. L'objectif : simplifier au maximum l'aspect administratif qui peut constituer un blocage à l'instauration de formations aux premiers secours au sein des entreprises. Des attestations de sensibilisation aux gestes qui sauvent sont délivrées en fin de formation.

Jusqu'à 32 personnes formées en une journée
Les personnes sont formées par groupe de deux ou de quatre. "Nous sommes capables de former entre 16 et 32 personnes dans la journée", ajoute-t-il. La jeune pousse ne communique pas sur le nombre de casques dont il dispose. "Nous avons un parc de casques et de formateurs qui couvrent toute la France, y compris les DOM-TOM", note le CEO.

Tout l'intérêt de la formation est son côté très immersif permettant d'appréhender les gestes plus facilement et surtout de les retenir. "L'apprenant est beaucoup plus concentré que lors d'une formation traditionnelle, indique-t-il. En effet, tous ses sens sont mobilisés." La rapidité de la formation est un second avantage concurrentiel, ajoute-t-il.

Positionnée sur un marché B2B, la start-up propose sa solution aux organismes de formation, aux entreprises et aux collectivités territoriales. Au total, plus de 5000 employés ont été formés issus de 110 clients en France et dans les départements d'Outre-mer.
EDF est l'un des clients de la solution depuis début 2019. Un pilote au niveau du groupe a été lancé permettant de former plus de 100 salariés au siège à La Défense. Les services déconcentrés et les filiales sont également utilisateurs. Dans le centre d'ingénierie hydraulique d'EDF basé en Savoie, 20 journées de formation se sont tenues. Dans quatre sites d'Enedis, ce sont près de 150 personnes qui ont été formées.

Sollicité par L'Usine Digitale, Denis Viard, délégué santé sécurité du pôle santé sécurité au sein d'EDF, est convaincu par l'apport de cette solution. "Il y a une façon de simuler les gestes qui permet de se rendre réellement compte de la situation afin de les intégrer dans sa mémoire", explique-t-il.

Une levée de fonds en cours
D'un Seul Geste souhaite continuer de déployer sa formation initiale mais aussi élargir son catalogue de formations en réalité virtuelle à la prévention des risques professionnels. Une annonce devrait avoir lieu d'ici l'été 2022, confie le CEO. La jeune pousse compte recruter 5 à 10 nouveaux collaborateurs pour compléter son équipe de 10 personnes. Une levée de fonds est en cours.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS