OnePark intègre les parkings des aéroports parisiens à son offre de réservation de stationnement

Après avoir annoncé une levée de fonds de 15 millions d'euros en janvier 2019 et l'arrivée du Groupe ADP à son capital, OnePark annonce six mois plus tard intégrer les parkings des aéroports parisiens sur sa plateforme de réservation de place de stationnement.

Partager
OnePark intègre les parkings des aéroports parisiens à son offre de réservation de stationnement

[Mise à jour 10/07/2019] OnePark l'avait annoncé lors de sa dernière levée de fonds et de l'entrée à son capital du Groupe ADP. La start-up a annoncé le 10 juillet 2019 intégrer l'ensemble des parkings de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly sur sa plateforme de réservation de place de parking. La jeune pousse réfléchit désormais "à la création d’une offre BtoB pour s’ouvrir aux professionnels du Tourisme et ainsi leur permettre de proposer ces parkings à leurs propres clients dans leur package voyage", précise dans un communiqué David Vanden Born, cofondateur de OnePark.

OnePark annonce ce jeudi 17 janvier 2019 avoir levé 15 millions d'euros. AccorHotels et Groupe ADP entrent au capital de la start-up, aux côtés de l'investisseur historique Keolis et des business angels Christophe Courtin (fondateur du Groupe Santiane) et James Blouzard (cofondateur du Groupe Wonderbox). Un nouveau tour de table qui porte à près de 30 millions d'euros le montant total levé par la start-up française spécialiste de la digitalisation de l'offre de parking public et privé.


Objectif : 5000 parkings d'ici à 2023

OnePark regroupe des offres de stationnement et propose à ses utilisateurs de réserver des places de parking à un prix souvent avantageux via un site Internet ou une application. Lancée en 2014, la start-up s'est étendue en Europe où elle propose près de 1 500 parkings dans 7 pays (France, Espagne, Belgique, Suisse, Pays-Bas, Italie, Allemagne) dont 1 000 parkings dans l'Hexagone. Celle qui se dit leader en France sur ce segment enregistre environ 30 000 nouvelles inscriptions par mois et compte 750 000 utilisateurs actifs.

Avec cette levée de fonds, OnePark mise sur cette levée de fonds pour continuer de s'étendre en Europe. La start-up annonce ainsi son lancement le Portugal d'ici la fin janvier, à Lisbonne et Porto. Mais elle entend également "renforcer sa position dans les pays où elle est présente" en ouvrant de nouvelles villes et en proposant plus de places de stationnement, explique à L'Usine Digitale David Vanden Born, cofondateur de OnePark. Une expansion européenne nécessaire pour la start-up qui indique ne pas avoir de concurrent européens mais seulement des concurrents nationaux dans des pays comme la France, l'Espagne et l'Italie. OnePark ambitionne ainsi le référencement de 5 000 parkings sur sa plate-forme d'ici à 2023.


Dans cette optique, la venue de nouveaux investisseurs internationaux est donc clé. "En accompagnant Onepark, nous disposerons d’un excellent outil de veille sur les besoins des clients, et d’une alliance privilégiée pour innover ensemble sur de nouveaux services de stationnement, en France comme à l’international dans notre réseau d’aéroports", explique dans un communiqué Edward Arkwright, le directeur général exécutif du Groupe ADP.


OnePark mise également sur cette nouvelle levée de fonds pour perfectionner son produit. David Vanden Born évoque "une refonte globale de l'expérience utilisateur web et mobile", un aspect que OnePark avait laissé de côté afin de se concentrer sur l'élargissement de son offre. Des investissements significatifs seront donc réalisés dans ce secteur dès le second semestre 2019. Des améliorations d'autant plus importantes que la concurrence fait rage sur ce marché avec des acteurs comme Yespark ou ParkMatch.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS