Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La start-up dijonnaise Digital and Wine lance trois applications pour les professionnels du vin

La start-up dijonnaise Digital and Wine lance trois applications destinées à l’économie du vin. Elle entend par ce biais faciliter le dialogue entre acteurs du milieu viticole et amateurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La start-up dijonnaise Digital and Wine lance trois applications pour les professionnels du vin
La start-up dijonnaise Digital and Wine lance trois applications pour les professionnels du vin © Digital and Wine

Quand un ancien footballeur professionnel devenu caviste, Eric Carrière, rencontre une agence digitale et un bureau d'étude dédiés au vin, Vitavinum, il créé une start-up au service des professionnels du secteur : Digital and Wine. L’entreprise, qui a vu le jour en novembre 2019, débute la commercialisation de trois applications destinées aux professionnels du vin.

 

géolocaliser les appellations

La première, la carte interactive GeoVinum, facilite la géolocalisation des appellations avec une précision encore inégalée. "Nous avons mis deux ans à compiler toutes les informations géographiques pour les vignobles du monde entier." explique Alexandre Bastard, fondateur de Vitavinum et associé de Digital Wine aux côtés d’Audrey Chaillet et Eric Carrière. Leur objectif est d’apporter plus de profondeur et de matière sur les territoires présentés, mais surtout de réunir dans une même ressource l’ensemble des vignobles du globe.

 

Un catalogue interactif pour aider les vignerons à la vente

L’application ProVinum se présente quant à elle sous la forme d’un catalogue interactif des vins pour valoriser le travail des vignerons. A travers des fiches complètes facilitant la compréhension du vin, elle doit contribuer à animer le discours du vigneron lors des dégustations. "Nous avons imaginé des produits utilisés par les professionnels dans leur rapport aux particuliers. Ces deux applications prolongent le discours de l’expert, appuie ses propos et viennent ancrer ses idées chez le client qui visualise mieux. Les applications viennent promouvoir le travail et la passion de la vigne." Pour Alexandre Bastard, un public néophyte pourra également se reposer sur ProVinum pour briser la glace en s’appuyant sur les connaissances disponibles sur la fiche sans crainte du regard d'autrui.

 

 

Oser commander du vin

La dernière application, mais pas des moindre, s’adresse aux restaurateurs. Baptisée Sommelier, il s'agit d'une carte des vins interactive. Associé dans un restaurant dijonnais en Côte-d’Or, Eric Carrière est parti d’un constat : un manque d’informations et une absence de photos sur une carte des vins peuvent freiner la consommation. "Le personnel court souvent en salle. Notre objectif est de lui apporter un soutien sans rompre le dialogue avec les consommateurs. L’application complète le rôle du serveur sur le questionnement et les assortiments mets et vins avant d’être appuyé par un échange." Si les deux autres applications sont déjà commercialisées, cette dernière entre actuellement en phase de test dans le restaurant de l’ancien footballeur professionnel.

 

Des compétences accessibles

Pour mener à bien leur projet, les trois associés ont investi 150 000 euros dans le développement des trois applications pour lesquelles ils affichent leurs exigences. "J’ai un doctorat en œnologie tandis qu’Audrey a géré un groupe viti-vinicole. Nous sommes partis du vin quand d’autres, moins connaisseurs du métier, ont pris le sens inverse en partant du digital." Désormais les trois associés se penchent sur de nouveaux projets. Une version de GeoVinum destinée aux particuliers devrait voir le jour rapidement, tandis qu’un outil mettant en lien les sites e-commerce des cavistes et les stocks est en cours d’élaboration pour que les professionnels puissent suivre avec précision les références disponibles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media